Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250013511
RUISSEAU DE CHAUDE FONTAINE

(n° régional : 00920001)

Commentaires généraux

Entre les pentes boisées sur argiles à silex, le ruisseau de Chaude-Fontaine emprunte une petite vallée constituée d'alluvions modernes. Avant de se jeter dans l'Etang Neuf, il baigne une prairie semi-tourbeuse.

Cette Znieff de type I constitue en quelque sorte un condensé, en matières d'habitats -et d'espèces- de la large Znieff II "FORET DE SAINT-EVROULT" qui l'englobe : prairies, étangs, zones boisées de densités variables,...

A noter la pointe Sud de cette Znieff, qui fait partie du site désigné en ZSC en 2014 "Bocages et vergers du sud Pays d'Auge FR2502014".

FLORE

Bien que celle-ci soit assez envahie par les grandes herbacées, on note en vallée la présence d'espèces assez rares ou rares -dont certaines protégées au niveau régional (*)- telles la Rorippe des forêts (Rorippa sylvestris), le Bident penché (Bidens cernua), le Faux-riz (Leersia oryzoïdes*), le Trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), l'Epilobe des marais (Epilobium palustre),...

Sur les pentes boisées se trouvent le Maïanthème à deux feuilles (Maïanthemum bifolium*) et, plus rarement, l'Ophioglosse vulgaire (Ophioglossum vulgatum). Cette dernière est de plus inscrite à la liste rouge des espèces à protéger dans le Massif Armoricain, ainsi que la Cardamine amère (Cardamina amara) et la Valériane dioïque (Valeriana dioica). A noter pour cette dernière un risque de disparition liée à la plantation de résineux...

FAUNE

Les données faunistiques les plus détaillées pour cette Znieff portent principalement sur les insectes. Ce site constitue pour ces derniers l'une des stations forestières les plus riches de l'Orne, notamment pour les Lépidoptères. Outre les espèces communes, nombreuses, s'y reproduisent toutes les espèces de grands papillons sylvatiques connus du département. Citons entre autres le grand Sylvain (Limenitis populi), le grand Mars changeant (Apatura iris), le petit Mars changeant (Apatura ilia), le Morio (Nymphalis antiopa), le petit Sylvain (Limenitis camilla), le Sylvain azuré (Azuritis reducta), le grand Nacré (Mesoacidalia aglaja). Des Hespérides rares sont également signalées : le Miroir (Heteroptus morpheus), l'Echiquier (Carterocephalus palaemon) et des Lycènes : le Thécla du Chêne (Quercusia quercus), le Thécla de l'Yeuse (Nordmannia ilicis)...

Des amphibiens et reptiles ont aussi été répertoriés, et certains grands mammifères (Sangliers, Cerfs) sont également bien représentés.

Commentaires sur la délimitation

Habitats remarquables de vallée en interrelation abritant des espèces d'intérêt patrimonial dont certaines sont protégées au niveau régional.