Logos SINP

ZNIEFF 250020078
ETANG, PRAIRIES ET LANDES DE CHARENTONNE

(n° régional : 00920005)

Commentaires généraux

Située dans la partie Nord de la forêt de Saint-Evroult, cette zone se compose d'habitats naturels diversifiés fonctionnant en étroites relations : étang, prairies humides, landes basses à éricacées parsemées de cuvettes humides à sphaignes, landes hautes à ajoncs et genêts, en définitive une mosaïque de milieux, d'un grand intérêt écologique.

Toutefois la lande basse, à l'est, ne subsiste plus qu'à l'état relictuel, en raison d'un recouvrement progressif de fougères-aigle, pins sylvestres et bouleaux.

De plus, des travaux effectués en 2012 sur la berge nord-ouest de l'étang ont diminué l'emprise des prairies humides.

FLORE

Les relevés botaniques ont révélé la présence de nombreuses espèces rares dont certaines (*) protégées au plan national : le Trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), la Parnassie des marais (Parnassia palutris*), la Grenouillette à feuilles en pinceau (Ranunculus penicillatus), Au niveau des landes, se rencontrent le Jonc squarreux (Juncus squarrosus) et le Nard raide (Nardus stricta) en forte régression dans toute la Basse-Normandie.

Une mention particulière pour la Stellaire des bois (Stellaria nemorum ssp. nemorum*) en prairies humides, présente début 2012 mais non revue suite aux travaux évoqués ci-dessus.

FAUNE

La diversité des habitats induit une faune riche et variée.

Les quelques relevés entomologiques réalisés ici ont permis de recenser une espèce rare d'orthoptère. Il s'agit de la Decticelle des bruyères (Metrioptera brachyptera) dont le secteur de landes présent ici constitue l'une des très rares stations bas-normandes (classée EN = en danger pour la région). Sont également présents, dans l'Ordre des orthoptères, Chrysochraon dispar et Stethophyma grassum.

Pour les coléoptères, sont présents le longicorne Agapanthia cardui en sa variété nigroaenea (bande suturale -par rapport à l'espèce-type- absente) et la petite Cétoine Oxythyrea funesta.

Enfin en lépidoptères, l'hespéride Heteropterus morpheus et le nymphalide Aphantopus Hyperantus.

L'écrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes), qui figure sur l'annexe II de la directive "Habitats-Faune-Flore", est présente sur ce site.

De plus, la quiétude dont bénéficie ce site est un élément favorisant la présence d'une avifaune variée. La lande est fréquentée par l'Engoulevent (Caprimulgus europaeus) en période de reproduction. L'étang accueille, à la même époque, le Grèbe huppé (Podiceps cristatus), le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), le Martin-pêcheur (Alcedo atthis)... Il devient, en période inter-nuptiale, un lieu d'hivernage et d'escale pour le Grèbe huppé (Podiceps cristatus), le Canard colvert (Anas platyrhynchos), le Fuligule milouin (Aythya ferina), le Fuligule morillon (Aythya fuligula)... Le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) y est observé régulièrement.

A noter enfin de fortes présomptions de présence de la musaraigne d'eau Neomys fodiens sur cette Znieff, qui devra par conséquent faire l'objet de nouvelles investigations.

Commentaires sur la délimitation

Habitats diversifiés (étangs, prairies humides, landes) fonctionnant en inter-relation et renfermant des espèces animales et végétales d'intérêt patrimonial.