Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260002912
LOIRE DE NEVERS A BEARD, LE PORT DES BOIS

(n° régional : 29003007)

Commentaires généraux

Le site occupe un tronçon du lit majeur du Val de Loire, juste en amont de l’agglomération de Nevers. Des grèves sableuses alternent avec des méandres abandonnés, des portions importantes de forêts riveraines et des îlots de graviers régulièrement remaniés. Ces milieux sont encadrés soit par des prairies bocagères, soit par des parcelles cultivées. Le cours d’eau, très dynamique, est caractérisé par une large bande de divagation et par des successions de zones d’érosions et de zones de dépôts d’alluvions, créant des biotopes variés. Les bras morts sont riches en habitats humides.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats alluviaux ainsi que pour sa faune et sa flore.

Le cours du fleuve et ses abords présentent divers habitats remarquables avec :

- des végétations sur dépôts sableux, d’intérêt régional,

- des végétations sur dépôts limoneux, d’intérêt européen,

- des végétations aquatiques des plans d’eau, d’intérêt européen,

- des végétations amphibies pionnières des bordures de points d’eau, d’intérêt européen,

- des saulaies pionnières riveraines,

- des forêts alluviales à frênes, ormes et saules blancs, d’intérêt européen,

- des pelouses pionnières sur bancs de sables apportés par les crues; la présence de l'Epervière de Lepeletier (Pilosella peleteriana subsp. ligerica), endémique de la Loire, justifie l'intérêt européen de l'habitat,

- des pelouses ouvertes acidiphiles, d’intérêt européen,

- des pelouses sur alluvions calcaréo-siliceuses (alliances végétales du Sileno conicae - Cerastion semidecandri et de l’Armerienion elongatae), d’intérêt européen.

Les pelouses sèches mais aussi les pâtures qui en dérivent accueillent un cortège remarquablement diversifié d’espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec entre autres :

- la Minuartie visqueuse (Minuartia viscosa), plante exceptionnelle en Bourgogne et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- l'Anthemis des rochers (Anthemis cretica subsp. saxatilis), plante des pelouses, exceptionnelle en Bourgogne,

- la Laîche de la Loire (Carex ligerica), plante des pelouses sableuses, rare et localisée en Bourgogne, inscrite au livre rouge de la flore menacée de France et protégée réglementairement,

- l'Astérocarpe blanchâtre (Sesamoides purpurascens), plante exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement,

- le Silène à bouquets (Atocion armeria), plante exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement,

- l'Hélianthème taché (Tuberaria guttata), plante des pelouses, exceptionnelle en Bourgogne, protégée réglementairement et en limite nord-est de son aire de répartition,

- le Silène cure-oreille (Silene otites), plante exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement,

- l'Armoise champêtre (Artemisia campestris), plante très localisée en Bourgogne et protégée réglementairement,

- l'Epervière de Lepeletier (Pilosella peleteriana subsp. ligerica), plante rarissime en Bourgogne et protégée réglementairement,

- le Genêt oroméditerranéen (Cytisus oreomediterraneus), arbuste méridional rare et localisé en Bourgogne,

- la Renoncule de Montpellier (Ranunculus monspeliacus), plante méditerranéenne dont la répartition est très localisée en Bourgogne,

- la Renoncule des marais (Ranunculus paludosus), plante méditerranéenne rare et localisée en Bourgogne,

- la Crassule mousse (Crassula tillaea), plante naine rarissime en Bourgogne.

Les milieux humides accueillent également des espèces végétales déterminantes comme :

- le Trèfle faud Pied-d'oiseau (Trifolium ornithopodioides), plante des prés humides, exceptionnelle en Bourgogne et en limite nord-est de son aire de répartition,

- la Gratiole officinale (Gratiola officinalis), plante protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- le Faux nénuphar (Nymphoides peltata), plante aquatique rarissime en Bourgogne et protégée réglementairement,

- l'Herbe de Saint-Roch (Pulicaria vulgaris), plante protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- le Pâturin des marais (Poa palustris).

Le corridor ligérien constitue par ailleurs une zone de nidification majeure pour des oiseaux déterminants pour l’inventaire ZNIEFF comme l’Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus) ou encore la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), passereau d’intérêt européen.

Le fleuve constitue aussi un corridor écologique pour les poissons migrateurs comme l’Alose vraie (Alosa alosa), la Lamproie marine (Petromyzon marinus) et le Saumon de l’Atlantique (Salmo salar), trois poissons d’intérêt européen sensibles aux pollutions et aux dégradations du lit des cours d'eau (ouvrage d'arts, extractions de matériaux).

Plusieurs espèces d’insectes déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF se reproduisent également au niveau des berges du fleuve, notamment :

- le Gomphe serpentin (Ophiogomphis cecilia), libellule d'intérêt européen,

- le Gomphe à pattes jaunes (Gomphus flavipes), libellule d'intérêt européen,

- le Gomphe semblable (Gomphus simillimus),

- le plécoptère Isogenus nubecula.

Enfin, le Castor d'Europe (Castor fiber) est présent sur ce secteur.

Ce patrimoine dépend essentiellement du maintien de la dynamique naturelle du fleuve. Il convient d'éviter au maximum les extractions de matériaux, la création de digues et le remblaiement. Une agriculture extensive (pâturage extensif, absence de retournement des prairies) est également importante.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par le lit de la Loire ainsi qu'une partie de son champs d'inondation. Il inclut également deux iles ainsi que des boisements alluviaux.