Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260005580
BOIS DE MORVAN

(n° régional : 08002017)

Commentaires généraux

Dans la partie ouest du Brionnais, le territoire occupe un vaste plateau, assez élevé (altitude variant de 400 à 475 mètres) constitué de roches variées, avec des calcaires dolomitiques d’âge Jurassique moyen, des grès du Trias et des argiles du Lias. Cinq vallées drainent ce plateau en direction de la Loire. Le paysage est dominé par les massifs boisés feuillus ou résineux, englobant des zones humides de petites tailles, et par des prairies bocagères en périphérie.

Ce site est d’intérêt régional pour ses divers habitats, ainsi que sa faune et sa flore variées.

Une petite prairie tourbeuse intégrant de nombreuses espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF a été répertoriée avec :

- Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), plante carnivore protégée réglementairement, rarissime en Bourgogne, inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- Millepertuis des marais (Hypericum elodes), plante amphibie rarissime en Bourgogne, en limite est de son aire de répartition, protégée réglementairement,

- Campanille à feuilles de lierre (Wahlenbergia hederacea), plante protégée réglementairement, exceptionnelle en Bourgogne et en limite est de son aire de répartition,

- Scirpe multicaule (Eleocharis multicaulis), plante rarissime en Bourgogne, en limite est de son aire de répartition,

- Nard raide (Nardus stricta), espèce très rare en Bourgogne,

- Pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica), également très rare dans la région.

Les boisements sont riches en habitats forestiers d’intérêt régional avec :

- chênaies-charmaies et chênaies-frênaies de fond de vallon,

- ripisylves d’aulnes et de frênes, habitat d’intérêt européen,

- hêtraies acidiphiles, habitat d’intérêt européen.

Les milieux boisés accueillent des espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF comme :

- Géranium noueux (Geranium nodosum), plante exceptionnelle en Bourgogne,

- Millepertuis Androsème (Hypericum androsaemum), proche de la limite nord-est de son aire de répartition,

- Dryoptéris écailleux (Dryopteris affinis).

Le site est riche en petites zones humides, milieux favorables à plusieurs espèces d'amphibiens déterminants pour l’inventaire ZNIEFF tels que :

- Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), crapaud d’intérêt européen,

- Rainette verte (Hyla arborea), amphibien protégé réglementairement.

Le bocage, constitué de vieux arbres, accueille des coléoptères xylophages d’intérêt européen comme le Pique-Prune (Osmoderma eremita).

Ce patrimoine dépend :

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les cours d'eau et les milieux annexes,

- de pratiques d’élevage respectant les milieux prairiaux, les petites zones humides et les linéaires de haies interconnectés entre eux et riches en vieux arbres.

La prairie tourbeuse fait l'objet d'une gestion patrimoniale conduite par le Conservatoire des Sites Naturels Bourguignons.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre prend en compte les prairies tourbeuses et les boisements, ainsi que les habitats d'insectes, mais sans limite objective autre que celle de la connaissance naturaliste.