Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260005599
BOIS DE LA MONTAGNE A SAINT-GENGOUX-DE-SCISSE

(n° régional : 11001025)

Commentaires généraux

Au sein de la Côte mâconnaise, le site englobe une ligne de crête de calcaires Jurassiques surmontant les argiles et marnes du Lias. Massifs boisés, coteaux calcaires avec pelouses et fourrés, prairies bocagères et vignobles se partagent l’espace. Des mines et des grottes naturelles présentent un intérêt particulier pour leur faune.

Les coteaux calcaires présentent des pelouses, d’intérêt européen, des ourlets et des broussailles. Ces habitats accueillent entre autres la Coronille faux-sené (Hippocrepis emerus), arbuste méditerranéen protégée réglementairement et approchant ici de la limite nord de son aire de répartition.

Le paysage diversifié est favorable aux chauves-souris; en effet, une grande diversité d'espèces a pu y être observé en divers gites d'hibernation :

1) le site d'hibernation d'Azé (grotte naturelle) accueille principalement le Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) et le Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros), deux chiroptères d’intérêt européen;

2) le site d'hibernation à chiroptères de St-Gengoux-de-Scissé (mine) accueille jusqu'à 100 individus avec une grande diversité d’espèces du genre Myotis; ce site constitue l’un des plus gros site connu pour le Murin de natterer (Myotis nattererii), espèce non déterminante pour l'inventaire ZNIEFF. Cependant, des chiroptères déterminants pour l’inventaire ZNIEFF y ont aussi été recensés, c'est le cas :

- du Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), d’intérêt européen,

- du Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), d’intérêt européen,

- du Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros), d’intérêt européen,

- du Grand murin (Myotis myotis), d’intérêt européen, - du Murin de Bechstein (Myotis bechsteinii), d’intérêt européen.

Ce patrimoine souterrain est sensible : le dérangement provoque le réveil des chauves-souris et la surconsommation de leurs réserves d'énergie, ce qui peut compromettre leur survie en période hivernale.

Par ailleurs, quelques pelouses en déprise sont susceptibles de se boiser et de perdre leur intérêt pour la faune et la flore des milieux ouverts (dont les proies des chiroptères déterminants identifiés), aussi une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF est délimité par le massif calcaire et ses abords, y compris les cavités à chiroptères et les terrains de chasse situés à proximités des entrées.