Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260005939
SOURCES DE L'OUCHE

(n° régional : 12003042)

Commentaires généraux

A l’ouest de l'arrière-côte dijonnaise, l’Ouche dessine une profonde vallée au paysage diversifié. Entièrement boisée dans sa partie amont, la vallée s'élargit vers l'aval et le fond est alors occupé par des prairies. Au nord de la ZNIEFF, un vallon perpendiculaire à la vallée offre des versants exposés au sud et nord avec un contraste ubac/adret tranché sur le plan floristique. Le vallon au sud de Lusigny abrite plusieurs sources à l'origine de la rivière Ouche.

Plusieurs habitats d’intérêt régional occupent des superficies importantes tels :

- la tiliaie-érablaie sur éboulis,

- la chênaie pédonculée à Aconit tue-loup (Aconitum lycoctonum) de fond de combe,

- la hêtraie froide montagnarde.

De nombreuses espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF ont été répertoriées en forêt (surtout en fond de vallon); c'est le cas de :

- la Gagée jaune (Gagea lutea), dont une centaine de pieds forment l'unique station connue en Côte-d'or,

- le Pavot du Pays de Galle (Meconopsis cambrica), plante exceptionnelle sur les terrains calcaires,

- l'Aconit tue-loup (Aconitum lycoctonum), plante des bois frais à humides, rarissime en Bourgogne,

- l’Anémone fausse renoncule (Anemone ranunculoides),

- la Nivéole de printemps (Leucojum vernum).

Des pelouses sèches arides et semi-arides sur terrains calcaires et des ourlets herbacés, habitats d’intérêt régional, sont également présents et hébergent des espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF telles que :

- la Gentiane croisette (Gentiana cruciata), plante protégée réglementairement, rarissime en Bourgogne,

- l’Inule des montagnes (Inula montana), plante protégée réglementairement,

- le Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum), orchidée protégée réglementairement,

- le Lézard vert occidental (Lacerta bilineata), reptile en limite nord de son aire de répartition,

- la Couleuvre d’Esculape (Zamenis longissimus), approchant ici de la limite nord de son aire de répartition.

L'intérêt du site est complété par :

- de nombreuses sources alimentant l'Ouche, habitats où niche le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), petit passereau aquatique,

- une grotte utilisée en période d'hibernation par le Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros), chauve-souris d’intérêt européen,

- des prairies pâturées humides qui abritent l’Orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata), orchidée protégée réglementairement.

Ces divers éléments patrimoniaux dépendent :

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (sources et cours d'eau),

- d'un élevage extensif respectant les prairies de fond de vallée, des cours d'eau, et des pelouses.

Des pelouses sèches en déprise, sont susceptibles de se boiser et de perdre leur intérêt floristique. Une restauration (débroussaillage) puis un entretien (fauche, pâturage) permettrait de contrecarrer cette évolution.

Le patrimoine cavernicole est particulièrement sensible au dérangement qui provoque le réveil des chauves-souris et la surconsommation de leurs réserves énergie, ce qui peut compromettre leur survie en période hivernale.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par le fond de vallée et les versants de la partie amont de la vallée de l'Ouche au sud de Lusigny-sur-Ouche. Il englobe les habitats forestiers et de pelouses remarquables, ainsi que certaines populations d'espèces végétales déterminantes et d'intérêt régional.