Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260006360
COTE CHATILLON ET MONT-AIGRE

(n° régional : 24002010)

Commentaires généraux

Au sein des plateaux de calcaires d'âge jurassique moyen du Vézelien, le site est constitué d’un coteau calcaréo-marneux et d’un rebord de plateau. Le plateau et les sommets de versants sont couverts de limons et supportent une végétation forestière à tendance acide contrastant avec la végétation sèche des versants calcaires.

Les pentes présentent des habitats d’intérêt régional avec:

- de la chênaie pubescente,

- des pelouses méso-xérophiles, habitat d’intérêt européen.

Le reste des pentes est occupé par des plantations de pins noirs et de chênaies-charmaies sèches, ainsi que des fruticées.

Plusieurs espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF ont été répertoriées sur le site, notamment :

- La Coronille faux-séné (Hippocrepis emerus), plante protégée réglementairement, ici en isolat de son aire de répartition plus méridionale,

- le Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum), orchidée protégée réglementairement,

- la Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia), autre orchidée.

Une hêtraie-chênaie sur sol neutre, habitat d’intérêt européen, occupe le versant nord de la côte et l'ensemble des pentes du fond de vallon. Le Mont-aigre et les sommets de pente sont parfois recouverts de limons à l'origine d'une chênaie-hêtraie sur sols à tendance acide.

Ce patrimoine dépend d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (pelouses, layons, clairières).

Les pelouses se boisent rapidement et risquent de perdre leur intérêt pour la faune et la flore des milieux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par la côte, le Mont Aigre et son versant sud jusqu'aux limites des cultures, incluant ainsi l'ensemble des peuplements forestiers secs et des pelouses sèches.