Logos SINP

ZNIEFF 260006377
ETANG DE MARVY

(n° régional : 23009042)

Commentaires généraux

Aux confins sud de la Puisaye, sur les terrains sableux et argileux humides de l’Albien, le site correspond à l’étang de Marvy et aux parcelles boisées et prairiales en amont. Plan d’eau, ripisylves et prairies bordées de haies se partagent l’espace.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats humides et la faune qui y est inféodée.

L'étang de Marvy présente des ceintures de végétation bien développées avec :

- des roselières,

- des cariçaies,

- des végétations amphibies des bordures de cours d’eau, d’intérêt régional,

- des ourlets humides à hautes herbes, d’intérêt européen,

- des saulaies marécageuses à Saule cendré (Salix cinerea),

- des ripisylves d’aulnes, de frênes et de saules blancs (Salix alba), habitats d’intérêt européen longeant le ruisseau des Frossards en amont.

Ces ceintures sont favorables à l'accueil d'une avifaune diversifiée, tant pour la reproduction que pour l'hivernage. La proximité de la Loire facilite la fréquentation de l’étang par des espèces remarquables comme par exemple la Sterne pierregarin (Sterna hirundo). Le Canard pilet (Anas acuta), oiseau d'eau nicheur occasionnel en Bourgogne, niche sur le site.

L’étang accueille par ailleurs deux espèces d’amphibiens déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec :

- la Rainette verte (Hyla arborea), amphibien protégé réglementairement, en régression dans plusieurs régions de Bourgogne du fait de la conversion des prairies en culture et de la destruction des mares et autres zones humides,

- la Grenouille de Lessona (Rana lessonae), amphibien dont les populations pures sont menacées par l’hybridation avec la Grenouille rieuse (Rana ridibunda).

Ce patrimoine dépend :

- d'une gestion douce des plans d'eau, respectueuse des herbiers aquatiques et des ceintures de végétation, privilégiant notamment des berges sans enrochements.

- d’un élevage extensif respectueux des milieux prairiaux, des haies, des mares et des cours d’eau. Il convient de ne pas retourner davantage de prairies et de préserver leur fonctionnement hydrologique naturel.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par le plan d'eau et ses ceintures de végétation. Les massifs boisés, les prairies humides et une portion du ruisseau des Frossards sont pris en compte.