Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260008518
COTE DE MAILLY-LE-CHATEAU, BOIS DU PARC ET DU CORMIER

(n° régional : 23001010)

Commentaires généraux

La vallée de l'Yonne entaille ici les plateaux de calcaires d'âge jurassique supérieur. Le site est essentiellement forestier avec des oppositions de versants selon un axe nord-sud sur les rives abruptes d'un méandre prononcé de l'Yonne. Falaises, pelouses sèches, friches et boisements se partagent les coteaux tandis que les boisements alluviaux et les prairies couvrent les fonds de vallées.

L'intérêt de cette zone est lié à la diversité de milieux s'y exprimant, avec certains qui atteignent leur limite septentrionale pour la Bourgogne. Il permettent le développement d'espèces de faune et de flore remarquables.

1/ Les vires, corniches et rebords de plateaux abritent une grande variété d’habitats d’intérêt régional avec :

- de la végétation des fentes de rochers, d’intérêt européen,

- des pelouses arides sur sols squelettiques (alliance végétale du Xerobromion erecti), d’intérêt européen,

- des pelouses calcaires semi-arides (alliance végétale du Mesobromion erecti), d’intérêt européen,

- des pelouses pionnières sur sols écorchés arides (alliance de l’Alysso alyssoidis - Sedion albi), d’intérêt européen,

- des ourlets herbacés mésophiles à Brachypode penné (alliance végétale du Trifolion medii), d’intérêt régional,

- des ourlets herbacés sur sols secs et arides (alliance végétale du Geranion sanguinei), d’intérêt régional.

Dans ces milieux ont été répertoriés des espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec :

- le Liseron des monts Cantabriques (Convolvulus cantabrica), plante des pelouses arides, exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement,

- le Lin français (Linum leonii), plante très rare des pelouses arides, endémique de France, protégé réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- le Stipe penné (Stipa pennata), plante des pelouses et des rochers arides, exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement.

2/ Une grotte naturelle accueille pour l’hibernation deux espèces de chauves-souris d’intérêt européen :

- le Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum)

- le Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros).

3/ Les milieux forestiers sont composés des habitats suivants :

- forêts mixtes de ravins sur éboulis, d’intérêt européen,

- hêtraies sur sols calcaires assez profonds, d’intérêt européen,

- boisements de chênes pubescents (Quercus pubescens) et Garance voyageuse (Rubia peregrina), d’intérêt régional,

- chênaie-charmaie sur sols calcaires.

Des espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF caractérisent ces milieux boisés, notamment :

- l'Alisier de Fontainebleau (Sorbus latifolia), arbre très rare en Bourgogne, endémique de France, protégé réglementairement et inscrit au Livre rouge de la flore menacée de France,

- l'Orobanche du Lierre (Orobanche hederae), plante forestière parasite très rare en Bourgogne,

- l'Orme des montagnes (Ulmus glabra), arbre rare en Bourgogne,

4/ En raison de la diversité de milieux, le territoire accueille une grande diversité de reptiles et d’amphibiens avec des espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF dont:

- le Lézard vert (Lacerta bilineata), reptile protégé réglementairement et proche de la limite nord de son aire de répartition,

- la Couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus),

- la Coronelle lisse (Coronella austriaca), reptile des milieux chauds,

- la Couleuvre vipérine (Natrix maura), reptile des cours d'eau, en limite nord de son aire de distribution en Bourgogne,

- le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus), crapaud menacé par la destruction des zones humides en Bourgogne et inscrit sur la liste rouge de la faune menacée de France ; ses populations sont très fragmentées et menacées par la disparition des zones humides et notamment des prairies inondables,

- l'Alyte accoucheur (Alytes obstetricans), crapaud protégé réglementairement considéré en déclin en France.

5/ Enfin, l'Yonne présente des éléments naturels remarquables avec notamment une barrière récifale dégagéedans laquelle s'observent des colonies de coraux en position de vie, témoin géologique majeur et unique en France. Le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), oiseau qui se reproduit et se nourrit au niveau des cours d’eau et qui indique leur bonne qualité physique et chimique, a également été noté le long du cours d'eau.

Ce patrimoine dépend d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (clairières forestières, lisières, etc.).

Des secteurs en déprise sont susceptibles de se boiser rapidement et de perdre leur intérêt pour la faune et la flore des milieux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par les éléments suivants :

- les plateaux, coteaux et falaises du méandre de l'Yonne à Mailly-le-Château, englobant l'ensemble de la réserve naturelle du Bois du Parc,

- le Bois Cormier,

- la Grotte de la Rippe.