Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260008528
FORETS A BAZARNES, TRUCY-SUR-YONNE, ET FONTENAY-SOUS-FOURONNES

(n° régional : 23002005)

Commentaires généraux

Au cœur des plateaux calcaires jurassiques supérieurs de Basse Bourgogne, la zone comprend principalement un massif boisé de plateau dans un contexte de grandes cultures; des friches et des boisements sont ponctués de pelouses et de fruticées au niveau du coteau bordant l’Yonne et de certaines combes entaillant le plateau.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats secs et les espèces de faune et de flore qui s'y développent.

Les coteaux sont permettent l'expression des habitats suivants :

- pelouses arides de l’alliance végétale du Xérobromion, d’intérêt européen, très localisées sur versants sud et corniches rocheuses,

- pelouse semi-arides du Mésobromion, sur les pentes et les rebords de plateaux,

- ourlets herbacé sur sols calcaires, d’intérêt européen,

- chênaie à Chêne pubescent (Quercus pubescens) et Garance voyageuse (Rubia peregrina) sur les versants, d’intérêt régional,

Les plateaux boisés et les fond de combe se présentent quant à eux :

- de la hêtraie sur sols neutres, d’intérêt européen,

- de la chênaie-charmaie de fond de combe, d’intérêt régional

- de la chênaie-charmaie sèche.

Différentes espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF ont été répertoriées au niveau des pelouses et des boisements, notamment :

- l'Alisier de Fontainebleau (Sorbus latifolia), arbre très rare en Bourgogne, endémique de France, protégé réglementairement et inscrit au livre rouge de la flore menacée de France,

- l'Orchis singe (Orchis simia), orchidée des pelouses, protégée réglementairement et très rare en Bourgogne,

- la Céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra), orchidée des bois et des pelouses sèches, rare en Bourgogne.

Ce patrimoine naturel dépend d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (clairières, layons, lisières).

Les pelouses sont colonisées par la fruticée et sont susceptibles de perdre leur intérêt pour la faune et la flore des milieux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par les boisements calcaires des versants et des plateaux, ainsi que par les coteaux calcaires, habitats d'espèces végétales rares. Les cultures ont en général été exclues sauf les petites parcelles intercalées entre les massifs boisés.