Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260008533
FALAISES ET VALLEE DE L'ARMANCON AU LARRIS BLANC, A CRY

(n° régional : 23008028)

Commentaires généraux

Situés dans la vallée de l'Armançon, les falaises et éboulis de Cry et du Larris sont connus de longue date par les naturalistes bourguignons.

Ces éboulis permettent le maintien d'espèces végétales inféodées aux conditions de vie draconniennes qui y règnent (sècheresse, écarts de température et mobilité du substrat). Une espèce végétale protégée réglementairement s'y trouve : la Linaire des Alpes (Linaria alpina subsp. petraea). En Bourgogne, ce taxon n’est connu que d'une autre station : le cirque des sources de la Coquille à Etalante, en Côte-d'Or. La présence de l'Iberis de Durand (Iberis intermedia subsp. durandii), microendémique française localisée sur les départements de l'Aube, de la Haute Marne, de la Côte-d'Or et de l'Yonne, serait à vérifier.

D'autres espèces végétales en limite d'aire de répartition dans le Tonnerrois sont présentes comme la Scutellaire des Alpes (Scutellaria alpina).

Les clairières forestières et les ourlets herbacés sur calcaires à Coronille couronnée (Coronilla coronata) sont également très intéressants, y compris pour les papillons tels le Cuivré mauvin (Lycaena alciphron) qui présente ici des populations importantes. Sept autres papillons déterminants pour l’inventaire ZNIEFF ont été recensés sur la zone.

Enfin, il faut signaler l'existence par le passé de la seule espèce végétale endémique bourguignonne dont le Larris blanc constituait l'unique station mondiale : La Violette de Cry (Viola Cryana). La dernière mention certaine de l'espèce date de 1878.

La diversité et la qualité du paysage sont favorables aux chauves-souris avec la présence de colonies de mise-bas de Grand Murin (Myotis myotis) et de Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros), deux espèces d'intérêt européen. Les territoires de chasse comprennent des prairies bocagères, des haies et des linéaires boisée.

Enfin, la rivière présente des peuplements piscicoles de 2ème catégorie, avec deux espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF :

- le Brochet (Esox lucius),

- la Loche de rivière (Cobitis taenia).

Ce site nécessite une grande attention afin de préserver son attrait pour la biodiversité. Ainsi il est recommandé de mettre en œuvre des pratiques agricoles extensives, une gestion douces des cours d'eau, ainsi qu'une gestion forestière adaptée aux conditions stationnelles et apte à conserver les milieux annexes (clairières, lisières, ripisylves et cours d'eau, etc.).

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre englobe :

- les falaises et les secteurs d'éboulis de Cry,

- une portion de la vallée de l'Armançon avec son bassin d'inondation, habitat de poissons,

- un étang très attractif pour la faune aquatique.

- les milieux forestiers et rupestre voisins.

Le périmètre est complété par les terrains de chasse des jeunes chauves-souris (prés, haies, forêt) autour des gîtes de mise-bas. Il exclut les secteurs trop cultivés (dans la vallée) ou trop enrésinés (sur le plateau).