Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260008557
ETANGS DE GALETAS ET DES ROSIERS

(n° régional : 15001008)

Commentaires généraux

Le site se positionne sur des argiles sableuses très acides du Gâtinais. L’étang de Galetas est bordé au nord, à l'ouest, et au sud par des chênaies pédonculées fraîches à humides, et à l'est par des milieux ouverts (prairies et cultures). Au nord du site, un autre étang est présent : l’étang des Rosiers.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats aquatiques avec les espèces de faune et de flore associées.

Le marnage annuel découvre des limons qui sont colonisés par des végétations amphibies annuelles typiques des vases exondées (Nanocyperion, Bidention tripartitae), habitat d’intérêt européen.

On y trouve le Flûteau fausse-renoncule (Baldellia ranunculoides), plante amphibie exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement.

L'étang de Galetas est très réputé pour l'avifaune qui peut y être observée, notamment en raison des roselières bien structurées et de l'importance des berges découvertes et riches pour la nutrition des oiseaux. Ainsi plusieurs oiseaux déterminants pour l’inventaire ZNIEFF y ont été notés en reproduction :

- le Blongios nain (Ixobrychus minutus), échassier pêcheur d'intérêt européen, nicheur occasionnel en Bourgogne,

- la Sterne pierregarin (Sterna hirundo), oiseau d’eau d’intérêt européen, nicheur rare en Bourgogne, sensible au dérangement sur ses sites de reproduction (bancs de graviers) et aux modifications du régime fluvial,

- la Marouette ponctuée (Porzana porzana), oiseau d'eau nicheur occasionnel en Bourgogne et d'intérêt européen (noté nicheur en 1994).

D'autres espèces ont été notées lors des haltes migratoires, dont la Grue cendrée (Grus grus) et le Pluvier doré (Pluvialis apricaria).

Ce patrimoine dépend d'une gestion douce des plans d'eau, respectueuse des herbiers aquatiques et des ceintures de végétation. L’absence de dérangement au niveau des berges est également importante. Une gestion forestière a base de peuplement feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sols, climat, hydrographie, topographie), conservant les milieux annexes (abors d'étangs, milieux humides, ourlets, lisières) est également importante.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par les deux plans d'eau et leurs ceintures de végétation très développées, une petite zone de marais au sud, des forêts alluviales et une partie de la forêt de chênes environnante. Il est limité au nord par la RD63, à l'ouest par la limite régionale et à l'est par la voie communale.