Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260009919
VALLEE DE LA LOIRE DE SAINT-HILAIRE-FONTAINE A DECIZE

(n° régional : 29001000)

Commentaires généraux

La vallée de la Loire de Decize à Saint-Hilaire-Fontaine offre un paysage modelé par la dynamique du fleuve (dépôts de matériaux, inondation, érosion). Boisements alluviaux, grèves, bras morts, prairies alluviales bocagères, pelouses sèches et zones cultivées se partagent l’espace. Le territoire comprend les « Iles » de Tinjat et de la Crevée, deux méandres remarquables de la vallée ligérienne.

La zone est d’intérêt régional pour ses milieux alluviaux (forêt, pelouses, cours d’eau et leurs annexes) et les espèces végétales et animales inféodées à ces milieux.

La dynamique du fleuve a créé une topographie variée où alternent des cuvettes où la nappe affleure, et des buttes sableuses ou graveleuses sèches. Les cycles d'inondations (érosion des berges et des îles, dépôts de matériaux) créent des perturbations dans la végétation alluviale et permettent l’expression de successions végétales variées.

1) Au niveau du lit mineur divers habitats s’expriment avec :

- des herbiers aquatiques des eaux courantes, d’intérêt européen,

- des végétations amphibies des berges exondées, d’intérêt européen,

- des herbiers aquatiques des plans d’eau annexes, d’intérêt régional à européen,

- des végétations sur dépôts de limons alluviaux, d’intérêt européen,

- des pelouses pionnières remaniées par les crues à Epervière de Lepeletier (Pilosella peleteriana subsp. ligerica), d’intérêt européen,

- des végétations sur dépôts de sables alluviaux, d’intérêt régional,

- des petites roselières à Butome en ombelle (Butomus umbellatum) ou Sagittaire à feuilles en cœur (Sagittaria sagittifolia), d’intérêt régional,

- des bancs de sables et de graviers non végétalisés.

Ces milieux accueillent diverses espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec :

- l'Alose vraie (Alosa alosa) et la Lamproie marine (Petromyzon marinus), deux poissons d’intérêt européen, sensibles à la pollution et aux dégradations du lit des cours d'eau (ouvrage d'arts, extractions de matériaux),

- le Gomphe serpentin (Ophiogomphus cecilia), libellule d'intérêt européen,

- le Castor d'Europe (Castor fiber), mammifère des bords de cours d'eau, d'intérêt européen,

- Xanthoperla apicalis, insecte plécoptère indicateur de la bonne qualité des eaux des fleuves,

- le Crapaud calamite (Bufo calamita), amphibien protégé réglementairement et menacé par la disparition des zones humides; sa répartition est très morcelée en Bourgogne,

- la Sterne pierregarin (Sterna hirundo) et la Sterne naine (Sternula albifrons), deux oiseaux d’eau nicheurs rares en Bourgogne et d’intérêt européen, sensibles au dérangement sur leurs sites de reproduction (bancs de graviers) et aux modifications du régime fluvial,

- l'Epervière de Lepeletier (Pilosella peleteriana subsp. ligerica), plante des pelouses graveleuses remaniées par les crues, exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement,

- l'Hottonie des marais (Hottonia palustris), plante aquatique très rare et localisée en Bourgogne, protégée réglementairement.

Le val de Loire constitue un site majeur pour l’avifaune hivernante déterminante pour l'inventaire ZNIEFF, avec par exemple l’Oie cendrée (Anser anser).

2) Les cordons d’alluvions sableuses ou graveleuses déposées anciennement par le fleuve expliquent la présence des habitats suivants :

- pelouses à Fétuque à longues feuilles (Festuca longifolia) sur sables enrichis en calcaires, d’intérêt européen,

- pelouses alluviales à Corynéphore blanchâtre (Corynephorus canescens), d’intérêt européen,

- pelouses à annuelles sur sables enrichis en calcaires, d’intérêt européen,

- prairies de fauche sèches ou rapidement ressuyées après les crues, d’intérêt européen,

- pelouses à annuelles sur sols acides, d’intérêt régional.

Diverses espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF ont été répertoriées dans ces milieux secs, notamment :

- l'Armoise champêtre (Artemisia campestris), plante des pelouses sableuses, rare et localisée en Bourgogne et protégée réglementairement,

- l'Astérocarpe blanchâtre (Sesamoides purpurascens), plante des sables arides, protégée réglementairement et exceptionnelle en Bourgogne,

- l'Hélianthème taché (Tuberaria guttata), plante des pelouses sableuses, exceptionnelle en Bourgogne, protégée réglementairement et en limite nord est de son aire de répartition.

3) Les secteurs du lit majeur, souvent inondables et enrichis par les limons, hébergent quant à eux :

- de la forêt alluviale à base de saules et d’ormes, d’intérêt européen,

- des mégaphorbiaies et des ourlets à hautes herbes, deux habitats d’intérêt européen,

- de la prairie de fauche inondable, d’intérêt régional.

On y trouve des espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF comme la Gratiole officinale (Gratiola officinalis), plante amphibie peu commune en Bourgogne, protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France.

Ce patrimoine dépend :

- ddu maintien de la dynamique naturelle du fleuve,

- d’un élevage extensif respectueux des haies, des pelouses, des prairies, des plans d’eau et des cours d’eau,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus spontanés et de traitements adaptés aux conditions stationnelles et conservant les milieux annexes,

- des mesures de gestion conservatoire menées par le Conservatoire des sites naturels Bourguignons.

Il convient en particulier :

- d'éviter l'extension des zones cultivées,

- d'éviter la création de digues, le remblaiement et les nouvelles extractions de matériaux dans le lit majeur.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par le lit majeur de la Loire entre Saint-Hilaire-Fontaine et Decize, secteur riche en habitats et espèces animales et végétales d'intérêt régional.