Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260009940
PAYS DE FOURS

(n° régional : 06002000)

Commentaires généraux

Le Pays de Fours, situé entre la Loire et le pied des collines du Morvan, occupe les terrains sédimentaires d’âge tertiaire (argiles et sables siliceux acides) et localement granitique et volcanosédimentaires au nord du site à, l’approche du Morvan. Le territoire comprend des petites collines dominées par des prairies bocagères mêlées à des boisements et à des zones cultivées. L’ensemble est drainé par un dense réseau hydrographique dans lequel se concentrent les zones humides (tourbières, prairies humides, ripisylves). Un réseau d’étangs complète l’éventail des biotopes.

Ce site est d’intérêt régional pour ses forêts, ses étangs, ses prairies humides, ses tourbières et ses cours d’eau, ainsi que pour les espèces animales et végétales qui y sont inféodées (dont certaines sont en limite est de leur aire de répartition).

1) Le fond prairial est constitué de prairies pâturées sur sols sains. A la faveur de sources ou d’accumulation d’eau dans les fonds de vallons, se développent :

- des prairies humides sur sol paratourbeux, d’intérêt européen,

- des tourbières, d’intérêt européen,

- des landes humides, d’intérêt européen,

- des ripisylves d’aulnes et de frênes, d’intérêt européen,

- des herbiers aquatiques des eaux acides, d’intérêt européen,

- des mégaphorbiaies, d’intérêt européen,

- des bas-marais acides, d’intérêt régional,

- des aulnaies marécageuses, d'intérêt régional.

Ces milieux hébergent une grande diversité d’espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec par exemple :

- le Rossolis intermédiaire (Drosera intermedia), plante carnivore des suintements sur sols tourbeux, protégée réglementairement, rarissime en Bourgogne et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- le Rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), plante de suintements tourbeux, protégée réglementairement et rarissime en Bourgogne,

- la Bruyère à quatre angles (Erica tetralix), sous arbrisseau des landes humides, protégé réglementairement et rarissime en Bourgogne car approchant de la limite est de son aire de répartition.

Dans les petits plans d’eau tels que les sources, les fossés, les suintements en prairies et les mares ont été répertoriés divers amphibiens déterminants pour l’inventaire ZNIEFF avec :

- le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), crapaud d’intérêt européen présent dans les suintements ou les ornières,

- le Triton crêté (Triturus cristatus), amphibien d'intérêt européen, en régression en Bourgogne du fait de la disparition des mares et de la mise en culture des terres (engendre la déconnexion des populations).

2) Plusieurs étangs dont le niveau d’eau baisse en été permettent à une série de successions végétales variées de s’exprimer avec :

- divers herbiers aquatiques liés aux plans d’eau, d’intérêt régional à européen,

- des végétations amphibies des grèves sableuses exondées, d’intérêt européen,

- divers types de cariçaies et de roselières,

- des saulaies marécageuses.

Plusieurs plantes déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF caractérisent ces milieux, notamment :

- la Littorelle à une fleur (Littorella uniflora), plante amphibie protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- l'Hottonie des marais (Hottonia palustris), plante aquatique très rare en Bourgogne, protégée réglementairement,

- le Scirpe flottant (Isolepis fluitans), plante aquatique exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement.

3) En fonction de l’acidité et de l’humidité du sol, différents boisements sont notés avec :

- des hêtraies-chênaies acidiphiles à Houx (Ilex aquifolium), d'intérêt européen (couvre les reliefs à proximité du Morvan),

- des landes sèches atlantiques souvent en lisières de forêts et d'intérêt européen,

- des chênaies-charmaies à Stellaire holostée (Stellaria holostea), sur les sols neutres à peu acides,

- des chênaies sessiliflores à Canche flexueuse (Deschampsia flexuosa), sur terrains acides.

En forêt ont été noté le Dryopteris écailleux (Dryopteris affinis subsp. affinis), fougère déterminante pour l’inventaire ZNIEFF. Dans les landes se développe la Bruyère cendrée (Erica cinerea), sous arbrisseau des landes sèches, protégé réglementairement, rare en Bourgogne et en limite est de son aire de répartition.

Diverses chauves-souris d'intérêt européen, comme le Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), présentent des colonies de mise bas en bâtiments au sein de la ZNIEFF. Elles utilisent différents milieux semi-naturels alentours (prairies bocagères, bordures de forêt, ripisylves bordant les cours d’eau) pour se déplacer et s’alimenter.

Ce patrimoine dépend :

- du maintien d'un élevage extensif respectueux des milieux prairiaux, des cours d'eau, des plans d'eau et des zones humides,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (clairières, layons, cours d'eau et coupes),

- d'une gestion douce des plans d'eau, respectueuse des herbiers aquatiques et des ceintures de végétation, privilégiant notamment des berges sans enrochements ainsi qu'une limitation des engrais.

Il convient de maintenir le régime hydraulique des cours d'eau sans seuils ni enrochement des berges, et de préserver les ripisylves.

Les zones tourbeuses sont susceptibles de se boiser et de perdre leur intérêt pour la faune et la flore des milieux tourbeux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par la région naturelle du pays de Fours sur sa partie au sud de l'Aron et de la Dragne; il englobe les collines limitrophes du bas-Morvan. Ce secteur est riche en habitat, en plantes et en animaux d'intérêt régional.