Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260014822
VAL DE SAONE DE CHALON-SUR-SAONE A TOURNUS

(n° régional : 14112000)

Commentaires généraux

Le territoire concerne la vallée alluviale de la Saône de Chalon à Tournus. Forêts alluviales, cours de la Saône, prairies bocagères, plantations de peupliers, zones cultivées et plans d’eau artificiels se partagent l’espace. Le site comprend plus particulièrement :

- la forêt de Vaivre, l’une des plus importantes forêts alluviales du val de Saône,

- des secteurs de prairies associées à un bocage où se maintien le Frêne à feuilles étroite (Fraxinus angustifolia); figurant parmi les mieux structurées du val de Saône Bourguignon, ces prairies régulièrement enrichies en limons par les inondations bénéficient d’une gestion par pâturage et/ou fauche.

Ce site est d’intérêt régional pour ses prairies inondables, ses forêts alluviales et ses cours d’eau (avec leurs milieux annexes tels les anciens bras morts), avec les espèces animales et végétales associées.

Les zones alluviales régulièrement inondables abritent un panel d’habitats diversifié avec :

- des herbiers aquatiques des cours d’eau, d’intérêt européen,

- des herbiers aquatiques des plans d’eau, d’intérêt européen,

- des végétations amphibies annuelles sur les berges exondées des plans d’eau, d’intérêt européen,

- des végétations sur limons des bordures de cours d’eau, d’intérêt européen,

- des mégaphorbiaies et ourlets herbacés humides, d’intérêt européen,

- des prairies de fauche rapidement ressuyées après les crues, d’intérêt européen,

- des forêts alluviales des grands fleuves à base d’ormes, de saules, de frênes et d’aulnes, d’intérêt européen,

- des ripisylves d’aulnes et de frênes des petits cours d’eau, d’intérêt européen,

- des prairies de fauche humides longuement inondables, d’intérêt régional,

- des petites roselières à Sagittaire (Sagittaria sagittifolia) et Butome (Butomus umbellatus), d’intérêt régional.

- des chênaies pédonculées-charmaies humides, d’intérêt régional,

Ces divers milieux accueillent une grande diversité d’espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec par exemple :

- la Renoncule à feuilles d'ophioglosse (Ranunculus ophioglossifolius), plante amphibie des prairies alluviales inondables, exceptionnelle en Bourgogne, protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- l'Ail à tige anguleuse (Allium angulosum), plante des prairies alluviales, rarissime en Bourgogne et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- la Violette élevée (Viola elatior), plante des prairies alluviales, exceptionnelle en Bourgogne, protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- le Râle des genêts (Crex crex), oiseau nicheur d'intérêt européen, extrêmement rare et menacé d’extinction en Bourgogne en raison de la disparition de son habitat de reproduction et de la fauche précoce des prairies,

- l'Aigrette garzette (Egretta garzetta), échassier d'intérêt européen, nicheur rare en Bourgogne,

- la Cigogne blanche (Ciconia ciconia), échassier d'intérêt européen, considéré comme nicheur très rare en Bourgogne,

- la Chevêche d'Athéna (Athene noctua), rapace nocturne menacé par la disparition du bocage et notamment des vieux arbres qu'elle utilise préférentiellement pour nidifier,

- le Grand Murin (Myotis myotis), chauve-souris d'intérêt européen qui présente ici une colonie importante de mise-bas en bâtiment,

- le Crapaud calamite (Bufo calamita), amphibien protégé réglementairement dont la répartition est très morcelée en Bourgogne, menacé par la disparition des zones humides,

- le Triton crêté (Triturus cristatus), amphibien d'intérêt européen en régression en Bourgogne du fait de la disparition des mares et de la mise en culture des paysages engendrant la déconnexion des populations.

- le Cuivré des marais (Lycaena dispar), papillon protégé réglementairement et menacé par la disparition des prairies,

- la Bouvière (Rhodeus amarus), poisson d'intérêt européen.

Les prairies inondables connectées à des cours d'eau constituent également des zones de frai pour le Brochet (Esox lucius), poisson déterminant pour l'inventaire ZNIEFF.

La vallée alluviale constitue en outre un site important pour l’avifaune migratrice ou hivernante dont par exemple le Grèbe jougris (Podiceps grisegena) et le Canard pilet (Anas acuta).

Ce patrimoine dépend :

- de la préservation de la dynamique naturelle de la Saône,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), respectueuse des peuplements forestiers typiques des forêts alluviales et des milieux annexes (lisières, cours d'eau, etc.),

- du maintien d'un élevage extensif respectueux des prairies avec des milieux associés (haies, plans d’eau, cours d’eau), intégrant notamment des pratiques de fauche intégrant les cycles biologiques de la faune et de la flore présente.

Il convient de ne pas planter davantage de peupliers et d'éviter la conversion des prairies en cultures.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par le val de Saône inondable, secteur riches en plantes et en animaux d'intérêt régional.