Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260014825
BRENNE, SEILLE ET BRESSE ORIENTALE

(n° régional : 14007000)

Commentaires généraux

Au cœur de la Bresse, sur les argiles et sables d’âge tertiaires, le territoire comprend :

- les vallées inondables de la Brenne et de la Seille riches en prairies humides inondables,

- les collines et les versants proches de ces vallées, riches en bocages, massifs boisés de plaine et étangs.

Ce site est d’intérêt régional pour ses prairies alluviales, ses étangs et ses forêts avec la faune et la flore inféodée.

1) Les vallées inondables abritent notamment les habitats suivants :

- herbiers aquatiques des cours d’eau, d’intérêt européen,

- végétations des dépôts de limons alluviaux, d’intérêt régional,

- mégaphorbiaies et ourlets herbacés humides, d’intérêt européen,

- prairies de fauche humides longuement inondables, d’intérêt régional,

- prairies de fauche rapidement ressuyées après les crues, d’intérêt européen.

- forêts alluviales à base de frênes, d’aulnes, de saules et d’ormes, d’intérêt européen.

Ces milieux sont riches en espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec par exemple :

- la Gratiole officinale (Gratiola officinalis), plante protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- l'Orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora), orchidée des prairies alluviales, très rare en Bourgogne, inscrite au livre rouge de la flore menacée de France et protégée règlementairement car menacée par la disparition de son milieu.

2) Les étangs présentent des successions végétales variées avec :

- divers herbiers aquatiques de plans d’eau, d’intérêt régional à européen,

- de la végétation amphibie des vases exondées, d’intérêt européen,

- divers types de cariçaies et de roselières,

- des saulaies marécageuses.

Les plantes suivantes caractérisent entre autres les berges exondées des étangs en été :

- la Fougère d'eau à quatre feuilles (Marsilea quadrifolia), plante aquatique d'intérêt européen rarissime en Bourgogne et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- la Lindernie rampante (Lindernia palustris), plante amphibie rarissime en Bourgogne, protégée réglementairement et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France.

3) Les boisements de type chênaie-charmaie et chênaie-charmaie-frênaie sont localement d’intérêt régional (secteurs humides). Le Polystic à aiguillons (Polystichum aculeatum), fougère forestière rare en Bourgogne, a été répertoriée en forêt.

Avec leur différents stades (de la coupe au stade mature), les milieux forestiers accueillent entre autre une importante diversité d'oiseaux déterminants pour l'inventaire ZNIEFF, avec notamment :

- le Pic cendré (Picus canus), oiseau forestier nicheur assez rare en Bourgogne,

- le Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix), passereau des peuplements forestiers feuillus (notamment futaie de hêtres bien structurées),

- le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), rapace diurne nicheur rare en Bourgogne, menacé par la régression de son habitat de reproduction et par la destruction directe des nids en milieux cultivés.

4) Enfin, les prairies bocagères et les étangs accueillent une avifaune déterminante pour l’inventaire ZNIEFF, parmi laquelle est observable en période de reproduction :

- le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), rapace diurne d’intérêt européen, nicheur très rare en Bourgogne,

- le Héron pourpré (Ardea purpurea), échassier pêcheur d’intérêt européen, nicheur très rare en Bourgogne.

- le Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax), échassier d'intérêt européen, nicheur rare en Bourgogne,

- la Rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus), passereau aquatique nicheur rare en Bourgogne,

- le Tarier des prés (Saxicola rubetra), passereau nicheur rare en Bourgogne.

En période de halte migratoire et d’hivernage, divers limicoles fréquentent la ZNIEFF comme le Chevalier arlequin (Tringa erythropus); il en est de même pour les Anatidés comme le Canard pilet (Anas acuta).

Ce patrimoine dépend :

- de la préservation de la dynamique naturelle des cours d'eau,

- du maintien d’un élevage extensif respectueux des haies, des pelouses, des prairies, des plans d’eau et des cours d’eau,

- d'une gestion douce des plans d'eau, respectueuse des herbiers aquatiques et des ceintures de végétation,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (topographie, hydrographie, climat, etc.), conservant les milieux qui y sont liés (clairières, lisières, cours d'eau, etc.).

Il convient en particulier d'éviter au maximum l'extension des zones cultivées ainsi que la plantation de peupliers.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par les vallées inondables de la Seille et de la Brenne et leur bassin versant immédiat. Le périmètre intégre des versants et des collines voisines riches en boisements, prairies bocagères et étangs, habitats d'espèces animales et végétales d'intérêt régional.