ZNIEFF 260014889
ETANGS DU HAUT ET DE MARRAULT

(n° régional : 04007053)

Commentaires généraux

Au cœur du Bas-Morvan septentrional granitique et gneissique, le site se situe dans un vallon occupé par deux étangs, ainsi que leurs abords boisés et prairiaux.

Ce site est d’intérêt régional pour ses zones humides, avec leur faune et leur flore.

L’étang de Marrault et l’étang du Haut sont des étangs de pêche au niveau d’eau faiblement variable. Il présentent des berges marécageuses, elles-mêmes en contact avec des prairies et des bois humides.

Au niveau des étangs, des boisements, des prairies et des cours d'eau, une grande diversité d'habitats a été observée :

- herbiers aquatiques des cours d'eau, d’intérêt européen,

- divers herbiers aquatiques des plans d'eau, d’intérêt régional à européen,

- végétations amphibies vivaces des grèves sableuses exondées, d’intérêt européen,

- ourlets humides à hautes herbes, d’intérêt européen,

- prairies de fauche à Fromental (Arrhenatherum elatius), d'intérêt européen,

- prairies paratourbeuses, localisées en amont de l'étang du Haut, d’intérêt européen,

- végétations amphibies annuelles à bidents (Bidens sp.) des vases exondées, d’intérêt régional,

- végétations amphibies des berges de cours d'eau, d'intérêt régional,

- sources d'eau acides, d'intérêt régional,

- caricaies à Laîche vésiculeuse (Carex vesicaria), d'intérêt régional,

- prairies humides Jonc acutiflore (Juncus acutiflorus), d’intérêt régional,

- chênaies-frênaies sur terrains argileux humides, d’intérêt régional,

- différents types de roselières,

- saulaies marécageuses à Saule cendré (Salix cinerea).

Ces différents milieux abritent les espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF suivantes :

- Nénuphar blanc (Nymphea alba),

- Bidens radié (Bidens radiata),

- Pâturin de chaix (Poa chaixii).

D’autres espèces déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF, observées avant 1991, mériteraient d’être recherchées sur le site : Utriculaire citrine (Utricularia australis), Littorelle à une fleur (Littorella uniflora) et Pavot du pays de Galle (Meconopsis cambrica).

La Guifette noire (Chlidonias niger), oiseau inféodé aux milieux d'eau douce et migrateur rare en Bourgogne, a été observé ponctuellement sur ce site.

Des mares prairiales bocagères, présentes en périphérie des étangs, accueillent également la Rainette verte (Hyla arborea). Cet amphibien est en régression dans plusieurs régions de Bourgogne du fait de la conversion des prairies en cultures, ainsi que de la destruction des mares et autres zones humides.

Ce patrimoine dépend :

- d'une gestion douce des plans d'eau respectueuse des herbiers aquatiques et des ceintures de végétation,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (cours d'eau, lisières, clairières),

- d'un élevage extensif respectueux des milieux prairiaux et des haies,

- de la tranquillité des berges pour l’accueil des oiseaux.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par les étangs oligotrophes et les complexes d'habitats prairiaux et forestiers humides en périphérie.