Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260014910
BOIS DE MONTHOLON

(n° régional : 17001003)

Commentaires généraux

La butte de Montholon est une butte témoin jovinienne du crétacée, recouverte au sommet d’argiles à silex. Elle domine la vallée de l'Yonne et offre un espace boisé dans une vaste plaine cultivée. Boisements, pelouses, fruticées, vignes, vergers et jachères se partagent l’espace et constituent un refuge pour la faune et la flore dans un espace intensément cultivé.

Ce site est d’intérêt régional pour ses divers habitats et sa flore. En effet, cette zone permet l'expression de plusieurs habitats secs basiques (sur calcaires) ou acides (sur argiles à silex) avec :

- de la chênaie sessiliflore sur sols franchement acides avec des landes à Callune (Calluna vulgaris) dans les clairières, au sommet de la butte,

- de la chênaie sur sols peu acides et argileux au sommet,

- des ourlets herbacés sur sols calcaires, d’intérêt régional,

- des pelouses fraiches de l’alliance végétale du Mesobromion erecti à Chlorette (Blackstonia perfoliata) et Peucédan Herbe aux cerfs (Cervaria rivini) sur sols crayeux des versants, habitat d’intérêt européen,

- de la chênaie-charmaie sur les sols riches en calcaires des versants.

Le Peucédan de France (Peucedanum gallicum), plante déterminante pour l’inventaire ZNIEFF, en limite est d'aire de répartition et rare en Bourgogne, a été inventorié dans les lisières herbacées sur sols acides.

Une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (lisières, clairières), est importante. Les petites pelouses colonisées par les fourrés arbustifs et les peuplements de résineux sont susceptibles de perdre leur intérêt pour la flore des milieux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par la butte de Montholon et intègre les pelouses, les ourlets et les forêts sèches du site, habitats remarquables.