Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260014929
FORET DOMANIALE DE VAULUISANT

(n° régional : 07002000)

Commentaires généraux

Au cœur des Plateaux de la Champagne sénonaise, la Forêt domaniale de Vauluisant couvre les argiles à silex sur craie. Le territoire est composé d’un massif de feuillus isolé au sein de champs cultivés. Des pelouses, des fruticées et des plantations de pins colonisent les versants crayeux.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats variés (pelouses sèches, boisements) avec les espèces de faune et de flore qui y sont inféodées.

1) Différents milieux secs caractérisent les pentes calcaires bien exposées :

- des pelouses sèches, d'intérêt européen,

- de la végétation des affleurements rocheux calcaires, d'intérêt européen,

- des fruticées à Genévriers (Juniperus communis), d'intérêt européen,

- différents types d’ourlets herbacés, d'intérêt régional,

- des chênaies pubescentes, d'intérêt régional.

Ces milieux abritent plusieurs espèces végétales déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF avec par exemple :

- le Peucédan d’Alsace (Xanthoselinum alsaticum), plante des lisières sèches sur calcaire, exceptionnelle en Bourgogne,

- la Céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra), orchidée de bois et de pelouses sèches, rare en Bourgogne.

2) Compte-tenu de la nature des sols, de l’exposition, de l’alimentation en eau et du traitement forestier, les boisements sont très diversifiés avec :

- de la hêtraie sèche sur adret calcaire, d’intérêt européen,

- de la chênaie-frênaie de fond de vallon, d’intérêt régional,

- de la chênaie-charmaie sur sols argileux faiblement acides,

- de la chênaie-charmaie sèche sur terrains calcaires.

Diverses espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF y ont été répertoriées avec :

- de l'Epipactis à petites feuilles (Epipactis microphylla), petite orchidée rarissime en Bourgogne,

- de l'Alisier de Fontainebleau (Sorbus latifolia), arbre très rare en Bourgogne, endémique de France, protégé réglementairement et inscrit au livre rouge de la flore menacée de France,

- de l'Epipactis pourpre (Epipactis purpurata), orchidée forestière très rare en Bourgogne.

3) Diverses chauves-souris d'intérêt européen comme le Grand Murin (Myotis myotis) et le Murin de beichstein (Myotis bechsteinii) présentent des colonies d’hibernation dans un réseau de carrières souterraines et de grottes. Elles utilisent différents milieux alentours (bordures boisées, pelouses et fruticées) pour se déplacer et s’alimenter.

Ce patrimoine dépend d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (clairières, layons, coupes et lisières).

Par ailleurs, les pelouses sont susceptibles de se boiser et de perdre leur intérêt pour la faune et la flore des milieux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Enfin, le patrimoine souterrain est sensible : le dérangement provoque le réveil des chauves-souris et la surconsommation de leurs réserves énergie, ce qui peut compromettre leur survie en période hivernale.

Le site présente en outre un intérêt archéologique avec des polissoirs néolithiques et un dolmen.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par le massif forestier et ses marges présentant des pelouses sèches. Ces secteurs sont riches en habitats et en espèces de faune et de flore d’intérêt régional.