Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260014938
VALLEE DU BRANLIN DE SAINTS A MALICORNE

(n° régional : 25004000)

Commentaires généraux

Situé au cœur de la Puisaye, sur les terrains argileux et sableux du Crétacé (Albien), ce territoire correspond à la vallée du Branlin et aux collines et vallons annexes, couverts de prairies bocagères. Forêts plus ou moins humides, cours d’eau, prairies bocagères, chênaies-charmaies, peupleraies et petites parcelles cultivées se partagent l’espace qui comprend également la tourbière du Saussoy et le marais des Proux, milieux tourbeux rares en Puisaye.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats humides et la faune et la flore typique de ces milieux qui s'y développe.

Divers habitats ont été répertoriés dans les vallées bien alimentées en eau, notamment:

- des herbiers aquatiques des cours d’eau, d’intérêt européen,

- des bas-marais acides à Molinie bleue (Molinia caerulea) et Jonc à tépales aigus (Juncus acutiflorus), d’intérêt européen,

- des bois tourbeux à Bouleaux et sphaignes, d’intérêt européen, (tourbière du Saussoy),

- des ripisylves d’aulnes et de frênes, d’intérêt européen,

- des ourlets humides à hautes herbes et des mégaphorbiaies, deux habitats d’intérêt européen,

- des prairies de fauche sur sols rapidement ressuyés après inondation, d’intérêt européen,

- des prairies de fauche inondables, d’intérêt régional,

- des chênaies-charmaies sur sols faiblement acides et humides, d’intérêt régional,

- des aulnaies marécageuses, d’intérêt régional,

- des cariçaies.

Diverses espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF y ont été notées avec par exemple :

- l'Osmonde royale (Osmunda regalis), fougère des boisements humides, très rare en Bourgogne et protégée réglementairement,

- la Prêle d’hiver (Equisetum hyemale), fougère des boisements humides, protégée réglementairement et rare en Bourgogne,

- la Bruyère à quatre angles (Erica tetralix), sous-arbrisseau des landes humides, protégé réglementairement, rarissime en Bourgogne et en limite est de son aire de répartition,

- l'Orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora), orchidée des prairies alluviales, très rare en Bourgogne, inscrite au livre rouge de la flore menacée de France, protégée règlementairement et menacée par la disparition de son milieu.

La vallée du Branlin accueille également le Chabot (Cottus gobio), poisson d’intérêt européen.

Les mares prairiales accueillent quant à elles des amphibiens déterminants pour l’inventaire ZNIEFF avec :

- le Triton crêté (Triturus cristatus), amphibien d'intérêt européen en régression en Bourgogne du fait de la disparition des mares et de la mise en culture des terres engendrant la déconnexion de ses populations,

- la Rainette verte (Hyla arborea), amphibien protégé réglementairement et en régression dans plusieurs régions de Bourgogne du fait de la conversion des prairies en culture et de la destruction des mares et autres zones humides.

Enfin, divers oiseaux déterminants pour l’inventaire ZNIEFF se reproduisent sur le site avec :

- la Chevêche d'Athéna (Athene noctua), rapace nocturne menacé par la disparition du bocage et notamment des vieux arbres qu'il utilise préférentiellement pour nidifier,

- la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), passereau d’intérêt européen,

- la Pie-grièche à tête rousse (Lanius senator), passereau nicheur assez rare en Bourgogne, menacé par l'altération de son habitat de reproduction.

Ce patrimoine dépend :

- d'un élevage extensif respectueux des milieux prairiaux, des haies, des cours d'eau et des mares,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes : lisières, clairières, milieux humides, ripisylves et cours d'eau, etc.

Il convient de maintenir le régime hydraulique des cours d'eau, sans seuils ni enrochement des berges et en respectant les ripisylves.

Les marais tourbeux sont susceptibles de se boiser et de perdre leur intérêt pour la faune et la flore spécialisées qu'on y trouve. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par le fond de vallée, ses bas de versants et quelques secteurs de collines bocagères voisines riches en habitats et en espèces végétales et animales d'intérêt régional.