Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260014939
MILIEUX HUMIDES DE LA VALLEE DU BRANLIN AU PONT DE SAUROY ET AUX PROUX

(n° régional : 25104016)

Commentaires généraux

Au cœur de la Haute-Puisaye, sur les dépôts de sables et d’argiles de l’Albien, la zone comprend un fond de vallée englobant un ensemble forestier et des milieux prairiaux ou de lisière humides.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats humides riches en espèces végétales et animales rares, avec en particulier un bois tourbeux bien structuré.

Des milieux humides diversifiés ont été répertoriés avec :

- herbier aquatique des cours d'eau, d’intérêt européen,

- ourlet humide à hautes herbes et mégaphorbiaie, d’intérêt européen,

- boulaie pubescente à Molinie (Molinia caerulea), sphaignes (Sphagnum sp.) et Linaigrette (Eriophorum angustifolium), d’intérêt européen,

- aulnaie-frênaie des bordures de cours d'eau, d’intérêt européen,

- prairie paratourbeuse, d’intérêt européen,

- chênaie-charmaie sur sol humide, d’intérêt européen,

- prairie de fauche (Bromion racemosi), d’intérêt régional,

- aulnaie marécageuse à fougères et Laîche allongée (Carex elongata), d’intérêt régional,

- cariçaie,

- roselière,

- saulaies marécageuse.

Diverses espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF ont été notées avec :

- Fougère des marais (Thelypteris palustris), plante de marais et de bois humides, rarissime en Bourgogne, protégée réglementairement,

- Bruyère à quatre angles (Erica tetralix), sous-arbrisseau de landes humides protégé réglementairement, rarissime en Bourgogne et en limite est de son aire de répartition,

- Osmonde royale (Osmunda regalis), fougère de bois humides très rare en Bourgogne et protégée réglementairement,

- Prêle d’hiver (Equisetum hyemale), fougère de bois humides protégée réglementairement, rare en Bourgogne.

Ce patrimoine dépend :

- d'un élevage extensif respectueux des milieux prairiaux, des haies, des cours d'eau et de leurs ripisylves,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (marais, clairières, layons, cours d'eau).

Il convient d'éviter de perturber le fonctionnement hydrologique des prairies et marais (drainage, création de nouveaux plans d’eau, plantations de peupliers).

Commentaires sur la délimitation

Le site se divise en deux zones distinctes, s'insérant dans la vallée du Branlin. Son périmètre est délimité par les secteurs tourbeux et marécageux riches en milieux et espèces végétales rares et intégrant une bonne partie du secteur d'alimentation de la dépression tourbeuse en amont.