Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260014979
CARRIERES DU BOIS DES HOUX

(n° régional : 22000011)

Commentaires généraux

Sur les pentes crayeuses ou argileuses de deux vallées du Pays d'Othe, la zone est constituée d’une ancienne carrière, d'un boisement de feuillus, de plantations de pins, d’accrues forestières, de pelouses sèches pâturées ou abandonnées et de fruticées.

D’anciennes carrières constituent un site d'hivernage important pour 7 espèces de chauves-souris dont des espèces d’intérêt européen comme :

- le Grand murin (Myotis myotis),

- le Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus),

- le Murin de Bechtein (Myotis bechsteinii).

Divers habitats ont été répertoriés avec :

- des pelouses semi-arides de l’alliance végétale du Mesobromion erecti, d’intérêt européen,

- des ourlets herbacés sur sols calcaires, d’intérêt régional,

- des fourrés à genévriers (Juniperus communis), d’intérêt européen,

- de la chênaie-charmaie sur terrains calcaires secs,

- de la chênaie-charmaie sur sols faiblement acides en haut de versant,

- de la chênaie-frênaie sur sols frais de fond de vallon.

Ces habitats sont favorables à l’alimentation et au déplacement des chauves-souris en sortie de cavité.

Le Gaillet de Paris (Galium parisiense), plante des cultures, très rare en Bourgogne, a été répertorié sur la zone.

Les petites pelouses colonisées par les fourrés arbustifs sont susceptibles de perdre leur intérêt pour la flore des milieux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Le patrimoine naturel dépend aussi d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (lisières, clairières).

Enfin, le patrimoine souterrain est sensible : le dérangement provoque le réveil des chauves-souris et la surconsommation de leurs réserves énergie, ce qui peut compromettre leur survie en période hivernale.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par :

- le développement des cavités des chauves-souris et les terrains de chasse à proximité des entrées,

- les friches calcaires (habitats déterminants).