Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260020018
LE BAS DE LOQUE, BOIS D'AUVENAY ET PLATEAU DU BAS DE LA FORNAICHE

(n° régional : 12003047)

Commentaires généraux

Au sein du plateau calcaire de l’arrière-côte dijonnaise, le site englobe la petite vallée de la Loque qui comprend des prairies et des boisements ainsi qu'un plateau composé des Bois d’Auvenay et d'espaces ouverts de prairies, pelouses et fruticées.

Ce vallon et le plateau correspondant au bassin versant de l'Ouche est alimentée par plusieurs sources et ruisseaux temporaires.

Le site est d'intérêt régional pour ses habitats et sa flore à affinités montagnardes.

Le vallon du bas de Loque abrite des milieux forestiers sur terrains calcaires d’intérêt régional parmi lesquels :

- de la chênaie pédonculée de fond de combe et son cortège d'espèces remarquables,

- de la hêtraie sur terrains secs riches en calcaires (versants), habitat d’intérêt européen,

- de la hêtraie sur sols plus frais (neutrophile, également sur les versants), habitat d’intérêt européen.

Ces habitats hébergent un riche cortège de plantes déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec notamment :

- de la Centaurée des montagnes (Cyanus montanus), plante montagnarde rarissime en Bourgogne,

- de la Renoncule à feuilles de platane (Ranunculus platanifolius), espèce végétale montagnarde exceptionnelle en Bourgogne,

- de l'Anémone fausse renoncule (Anemone ranunculoides).

A. Guillaume signalait la Gagée jaune (Gagea lutea) dans ce secteur ; cette espèce reste à rechercher aujourd'hui.

Sur le plateau, ont été répertoriés :

- des pelouses mésophiles (alliance végétale du Mesobromion erecti) encore pâturées par des moutons. Ce type de pelouse avec faciès à Renoncule à feuilles de graminée (Ranunculus gramineus) constitue le seul secteur de pelouse encore intact de toutes les chaumes d'Auvenay.

- des affleurements de dalles colonisés entre autres par le Pâturin de Baden (Poa badensis), espèce déterminante pour l’inventaire ZNIEFF et rarissime en Bourgogne.

A l'ouest, des peuplements résineux ont remplacé des pelouses mais certaines plantations de pins noirs (Pinus nigra) ont échoué, permettant ainsi le maintien d'une flore de milieu ouvert.

En aval du bas de Loque, des prairies mêlées de mégaphorbiaies occupent le fond de vallon; plusieurs espèces déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF y ont été observées avec :

- l'Aconit tue-loup (Aconitum lycoctonum), plante des bois frais à humide, rarissime en Bourgogne,

- l'Aconit napel (Aconitum napellus).

Ce patrimoine dépend :

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (lisières, pelouses, mégaphorbiaies, etc.),

- d’un élevage extensif adapté au contexte prairial.

Il convient d'éviter au maximum l'extension des zones cultivées ainsi que la plantation de peupliers.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF englobe le vallon forestier du bas de Loque, jusqu'à la limite du plateau (rupture de pente). Elle intègre les vallons annexes et leurs sources. Au sud, elle comprend une partie du plateau des chaumes d'Auvenay, occupée par une vaste pelouse mésophile encore pâturée et les milieux forestiers limitrophes.