Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260020028
BOIS DE BOURCIER, BOIS DE VAUX ET LEURS RUISSEAUX

(n° régional : 11001036)

Commentaires généraux

Situé sur des terrains volcano-sédimentaires à l’est du Charolais cristallin, le site englobe le sommet et les versants d’un ensemble de collines boisées associé aux vallons bocagers périphériques.

La carrière d’Igé et sa périphérie (vallons boisés) sont riches en faune et en flore. Des zones d’affleurements rocheux ainsi que des terrains très superficiels et bien exposés permettent à divers habitats d’intérêt régional de s’exprimer, dont :

- les végétations pionnières à Orpins (Sedum spp.) sur dalles siliceuses,

- les pelouses sur sols siliceux enrichis en bases à Fétuque à longues feuilles (Festuca longifolia),

- les fentes rocheuses ensoleillées ou ombragées à Fougères,

- les ourlets thermophiles sur sols acides,

- les landes sèches à Callune (Calluna vulgaris).

Ces habitats hébergent des espèces végétales thermophiles déterminantes voire protégées en Bourgogne, parmi lesquelles :

- l'Anarrhine à feuilles de pâquerette (Anarrhinum bellidifolium), plante protégée réglementairement approchant de la limite nord de son aire de répartition,

- le Persil des montagnes (Peucedanum oreoselinum), espèce protégée réglementairement et aussi proche de la limite nord de son aire de répartition,

- la Capillaire du nord (Asplenium septentrionale), peu fréquente et déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF.

Le site est également intéressant pour la diversité de ses milieux boisés liée à des alternances entre influences basiques et acides :

- hêtraie acidiphile à Luzule des bois (Luzula sylvatica),

- hêtraie à tonalité submontagnarde sur sol faiblement acide avec présence d'Aspérule (Galium odoratum),

- chênaie-charmaie de petits ravins (intérêt européen),

- aulnaie-frênaie des bords de ruisseaux (intérêt européen),

- chênaie-charmaie thermophile à Pâturin de chaix (Poa chaixii) et Fragon (Ruscus aculeatus),

- chênaie sessiliflore acidiphile thermophile.

Ces habitats forestiers sont riches en plantes déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec notamment :

- Prenanthe pourpre (Prenanthes purpurea), plante montagnarde rarissime en Bourgogne et protégée réglementairement,

- Doronic d’Autriche (Doronicum pardalianches), très rare en Bourgogne.

- Millepertuis androsème (Hypericum androsaemum),

- Polystic à cils raides (Polystichum aculeatum),

- Dryoptéris écailleux (Dryopteris affinis),

- Pâturin de chaix (Poa chaixii).

Les fonds de vallons sont parcourus par des ruisseaux bordés de ripisylves d’Aulnes et de Frênes. Plusieurs ruisseaux à l’ouest et à l’est du site hébergent des espèces déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF avec notamment, à l'ouest du site, l’Agrion de mercure (Coenagrion mercuriale), odonate d’intérêt européen.

Le fond de la carrière présente des plans d’eau temporaires qui sont utilisés pour la reproduction de deux crapauds déterminants pour l’inventaire ZNIEFF; il s'agit du Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata - présent également sur des suintements à l’ouest du site) et de l'Alyte accoucheur (Alytes obstetricans).

Le Grand-duc d'Europe (Bubo bubo), rapace nocturne nicheur très rare en Bourgogne et reconnu d'intérêt européen, niche dans la carrière qu'il utilise comme habitat de substitution à son milieu de reproduction d'origine, les falaises.

Les milieux ouverts accueillent une autre espèce d'oiseau nocturne d'intérêt européen, l'Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus).

Les massifs boisés hébergent également plusieurs espèces forestières en période de reproduction avec :

- le Circaète Jean-le-blanc (Circaetus gallicus), rapace nicheur d'intérêt européen très rare en Bourgogne,

- la Bondrée apivore (Pernis apivorus) rapace d'intérêt européen,

- la Bécasse des bois (Scolopax rusticola),

- le Pic épeichette (Dendrocopos minor).

Ce patrimoine dépend :

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), respectueux des cours d’eau,

- d’un élevage extensif respectueux des milieux prairiaux et des petites zones humides associées,

- de la prise en compte de la faune et de la flore dans le cadre de l’exploitation et de la réhabilitation de la carrière.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre de la ZNIEFF est délimité par les massifs boisés et intègre les enjeux flore ainsi que les domaines vitaux des oiseaux. Ce périmètre est complété par le réseau hydrographique élargi de tête de bassin, habitat du Sonneur à ventre jaune.