Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260030180
BOISEMENTS, BOCAGE ET RUISSEAUX ENTRE SAINTE-HELENE ET CHATEL-MORON

(n° régional : 09004034)

Commentaires généraux

Au nord du Charolais cristallin, dans un secteur géologiquement varié (granites, grès, gneiss, terrains volcano-sédimentaires), le site se compose d'un secteur de relief couvert de boisements et de prairies bocagères.

Ce site est d’intérêt régional pour la faune et la flore qui s'y développe.

La ZNIEFF présente des zones de nidification et de chasse de nombreuses espèces d'oiseaux. En effet, les chênaies-charmaies et les hêtraies sur des sols plus ou moins acides constituent des zones de nidification pour :

- le Circaète Jean-le-blanc (Circaetus gallicus), rapace nicheur très rare en Bourgogne et reconnu d’intérêt européen,

- l'Aigle botté (Hieraaetus pennata), rapace nicheur très rare en Bourgogne et aussi reconnu d’intérêt européen,

- le Milan royal (Milvus milvus), rapace dont la nidification est exceptionnelle en Bourgogne,

- la Bondrée apivore (Pernis apivorus), rapace d’intérêt européen,

- le Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix),

- le Faucon hobereau (Falco subbuteo).

Une carrière constitue un site de nidification du Grand-duc d'Europe (Bubo bubo), rapace nicheur d’intérêt européen dont la reproduction est rare en Bourgogne. Ses sites potentiels de nidification sont limités du fait des variables environnementales qui sont déterminantes pour sa reproduction: falaises dégagées, aire inaccessible aux prédateurs carnivores, espace de tranquillité au moment de la reproduction, etc.

Les prairies bocagères accueillent elles aussi une avifaune reproductrice déterminante pour l'inventaire ZNIEFF avec :

- la Chevêche d'Athéna (Athene noctua), rapace nocturne menacé par la disparition du bocage et des vieux arbres relativement isolés,

- la Huppe fasciée (Upupa epops),

- la Pie-grièche à tête rousse (Lanius senator).

Les systèmes prairiaux sur sols acides présentent des habitats d’intérêt régional avec notamment :

- de la prairie sur sol pauvre et humide à Molinie (Molinia arundinacea) et à Jonc acutiflore (Juncus acutiflorus),

- de la prairie sèche sur sols acides et à espèces vivaces,

- de la végétation pionnière sur sols siliceux,

- de la prairie de fauche.

Des espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF y ont été observées, c'est le cas de :

- la Spiranthe d’automne (Spiranthes spiralis), orchidée protégée réglementairement,

- le Trèfle blanc-jaunâtre (Trifolium ochroleucon).

La diversité et la qualité du paysage sont également favorables aux chauves-souris. Une colonie de mise bas en bâtiments de Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros - espèce d'intérêt européen) est notamment présente. Les territoires de chasse comprennent des prairies bocagères, des haies et des bordures boisées.

Le patrimoine naturel de cette ZNIEFF dépend essentiellement d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles. La mise en œuvre de pratiques agricoles extensives et respectueuse des zones humides, haies, bordures boisées et milieux prairiaux est également recommandée.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par les zones de reproduction, les zones de chasse et les domaines vitaux des oiseaux et des chiroptères.