Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260030226
COTE DU BOIS DE LA ROCHE ET DE MONTERIN DE DONZY-LE-PERTUIS A CHISSEY-LES-MÂCON

(n° régional : 11001012)

Commentaires généraux

La zone correspond à un plateau de calcaires durs du Jurassique fortement basculé. Une longue arête rocheuse domine des forêts thermophiles ou fraîches à caractère légèrement montagnard.

Ce site est d’intérêt régional pour ses milieux forestiers, ses falaises et ses pelouses avec une flore à tonalité méditerranéo-montagnarde.

Différents habitats sont présents avec :

- de la tiliaie-érablaie de ravin sur éboulis, d'intérêt européen,

- de la pelouse pionnière sur les dalles rocheuses et les corniches, d'intérêt européen,

- de la végétation des fentes de falaises, d'intérêt européen,

- de la pelouse semi-aride de l'alliance végétale du Mesobromion erecti, d'intérêt européen,

- des ourlets herbacés, d’intérêt régional,

- de la chênaie-charmaie sèche.

Différentes espèces végétales déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF y ont été répertorié, dont :

- l'Alsine changeante (Minuartia rostrata), plante des rochers bien exposés, rarissime en Bourgogne et inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- la Potentille à petites fleurs (Potentilla micrantha), plante des rochers bien exposés à affinité méditerranéenne, rarissime en Bourgogne,

- l'Arabette tourette (Pseudoturritis turrita), plante rarissime en Bourgogne,

- l'Erable opale (Acer opalus), petit arbre en limite ouest de son aire de répartition,

- la Coronille faux-sené (Hippocrepis emerus), arbuste méditerranéen protégé réglementairement,

- l'Orobanche du lierre (Orobanche hederae),

- l'Orpin doux (Sedum sexangulare), sur les dalles calcaires,

- la Dentaire pennée (Cardamine heptaphylla),

- l'Anémone fausse-renoncule (Anemone ranunculoides), dans des vallons les plus frais.

Les lisières sur sols calcaires abritent le Sylvandre (Hipparchia fagi), papillon très rare en Bourgogne (en nette régression) et qui n’est plus connu que de la Saône-et-Loire actuellement.

Ce patrimoine dépend essentiellement d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (clairière, pelouses et ourlets forestiers, rebords de falaises).

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par une longue bande forestière encadrant une crête calcaire. Les limites suivent surtout les limites forestières mais les marges (prairies et ourlets) sont régulièrement incluses.