Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260030254
RUISSEAUX DU MASSIF DU BEAUJOLAIS

(n° régional : 09103022)

Commentaires généraux

A l’extrême sud de la Saône-et-Loire, en périphérie de la Montagne de Saint-Cyr (contrefort du massif du Beaujolais), le site englobe six cours d’eau. Ils circulent en fond de vallons granitiques, au milieu de prairies bocagères. Ce site est d’intérêt régional pour ses cours d’eau riches en faune aquatique d’intérêt patrimonial.

Les ruisseaux de Saint-Pierre-le-Vieux abritent deux espèces de poissons indicateurs de cours d’eau de bonne qualité : la Lamproie de Planer (Lampetra planeri) et le Chabot (Cottus gobio), tous les deux d’intérêt européen.

Concernant les amphibiens, on retrouve le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata - intérêt européen) sur le secteur de la Croix de Trézière à Matour.

De plus, deux espèces de libellules d'intérêt équivalent sont présentes sur le secteur de Montmelard : il s'agit de l'Agrion de mercure (Coenagrion mercuriale) et de l’Agrion orné (Coenagrion ornatum).

Enfin, les prairies paratourbeuses (habitat d’intérêt européen) abritent des plantes déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF comme la Campanille à feuilles de lierre (Wahlenbergia hederacea - protégée réglementairement et très rare en Bourgogne du fait de sa situation en limite est de son aire de répartition) et la Potentille des marais (Comarum palustre), plante rare en Bourgogne.

Ce patrimoine dépend d’un élevage extensif respectueux des prairies, haies, sources, cours d’eau et dépressions humides en contexte prairial.

Commentaires sur la délimitation

Périmètre délimité par le bassin versant immédiat des cours d'eau (vallons humides) dont les habitats sont favorables aux odonates; il est complété par les habitats de reproduction et les habitats vitaux d'amphibiens (ruisseaux, sources et bois), ainsi que par l'emprise des prairies humides hébergeant des plantes rares.