Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260030325
RESERVOIR DE PANTHIER ET BOCAGE ENVIRONNANT

(n° régional : 03001018)

Commentaires généraux

Situé dans l’Auxois, au bord de la Côte dijonnaise, le site est composé de vallées humides, occupées par des prairies bocagères associées à quelques bois. La vallée où serpentent le ruisseau de Commarin et ses affluents, recoupe les argiles et marnes du Lias. A l'est, des coteaux boisés sur les calcaires durs du Jurassique moyen dominent la vallée. Le réservoir de Panthier, situé au sud, est l’un des réservoirs de compensation du canal de Bourgogne.

Le site est d'intérêt régional pour sa faune et sa flore, notamment au niveau du réservoir.

En fin d'été, la baisse des niveaux d’eau du réservoir de Panthier permet le développement de ceintures de végétation d'intérêt régional, appartenant aux alliances végétales du Chenopodion rubri, du Bidention tripartitae et de l'Helochloion schoenoidis. Ces habitats sont riches en plantes déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF :

- Potentille couchée (Potentilla supina), plante exceptionnelle en Bourgogne, inscrite au livre rouge de la flore menacée de France,

- Cotonnière blanc-jaunâtre (Pseudognaphalium luteoalbum), plante amphibie rarissime en Bourgogne,

- Crypside faux vulpin (Crypsis alopecuroides), espèce protégée réglementairement,

- Germandrée des marais (Teucrium scordium), plante amphibie très rare en Bourgogne,

- Bident radié (Bidens radiata).

La masse d'eau est de bonne qualité, avec notamment la présence du Potamot graminée (Potamogeton gramineus), espèce exceptionnelle et en régression en Bourgogne.

Les roselières sont limitées mais accueillent le Jonc fleuri (Butomus umbellatus), espèce protégée réglementairement. L’espèce est parfois retrouvée dans les fossés externes. Le Héron garde-boeufs (Bubulcus ibis), nicheur occasionnel en Côte-d’Or, se reproduit dans ce milieu.

Ce réservoir est également une zone d'hivernage et de halte migratoire pour plusieurs oiseaux de milieux humides, avec :

- des passereaux comme la Rémiz penduline (Remiz pendulinus), espèce migratrice occasionnelle en Bourgogne,

- des limicoles comme le Combattant varié (Philomachus pugnax), le Chevalier arlequin (Tringa erythropus), le Chevalier sylvain (Tringa glareola) et le Chevalier gambette (Tringa totanus),

- des anatidés comme le Canard pilet (Anas acuta) et la Sarcelle d'hiver (Anas crecca).

Le bocage offre à d'autres oiseaux un biotope favorable à la nidification et à la chasse, avec les espèces déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF suivantes :

- Milan royal (Milvus milvus), rapace diurne, nicheur très rare et menacé de disparition en Bourgogne,

- Pie-grièche à tête rousse (Lanius senator),

- Huppe fasciée (Upupa epops).

Quelques mares, présentes dans ce milieu bocager, abritent des espèces d’amphibiens déterminants pour l’inventaire ZNIEFF :

- Triton crêté (Triturus cristatus), amphibien en régression en Bourgogne du fait de la conversion des prairies en cultures et de la destruction des mares,

- Rainette arboricole (Hyla arborea),

- Grenouille agile (Rana dalmatina).

Ce patrimoine dépend des pratiques liées à l’élevage extensif, gage de la conservation des prairies, des cours d’eau, des mares et des linéaires de haies.

Une attention particulière est à porter également à tout aménagement potentiel des bords du réservoir, afin de conserver les ceintures de végétation.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par les zones de reproduction et les domaines vitaux des amphibiens et des oiseaux (zone d'hivernage et de halte migratoire). Il intègre également les habitats de plantes rares.