Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 260030386
COMBE DU BOIS DE VAUXELLE A LA BUSSIERE-SUR-OUCHE

(n° régional : 12001013)

Commentaires généraux

Sur le revers ouest de l'arrière-côte dijonnaise, le site est composé d'un coteau et de deux combes qui entaillent des marnes et des calcaires du Jurassique moyen. Ces combes présentent des résurgences tufeuses, des friches calcaires et des boisements riches d'une faune et d'une flore d’intérêt régional.

Les niveaux de suintement marneux génèrent des habitats d’intérêt européen rarissimes dans cette partie de la Côte-d’Or avec :

- des gouilles à characées,

- des marais de pente à petits carex (alliance végétale du Caricion davallianae),

- des prés à Molinie bleue (Molinia caerulea),

- de la saulaie tourbeuse.

Ces milieux hébergent plusieurs espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF, dont :

- le Damier du frêne (Euphydryas maturna), papillon d'intérêt européen très rare en Bourgogne,

- l’Epipactis des marais (Epipactis palustris), orchidée protégée réglementairement présentant ici des populations importantes,

- le Lotier maritime (Lotus maritimus),

- la Linaigrette à large feuilles (Eriophorum latifolium),

- la Laîche écailleuse (Carex lepidocarpa),

- la Laîche blonde (Carex hostiana).

Les pelouses sur terrains calcaires et les landes à Genévriers associées, milieux d’intérêt européen, abritent également des espèces déterminantes pour l'inventaire ZNIEFF parmi lesquelles :

- la Gentianelle ciliée (Gentianella ciliata), plante protégée réglementairement,

- la Gentianelle d'allemagne (Gentianella germanica),

- l'Orpin doux (Sedum sexangulare),

- le Grand Nègre des bois (Minois dryas), papillon en limite nord-ouest de son aire de répartition,

- la Zygène de la Petite coronille (Zygaena fausta - papillon).

Les milieux forestiers sont constitués majoritairement de chênaie-charmaie sur sols riches en calcaires. Localement des habitats d’intérêt européen sont présents, à l'image de :

- la hêtraie sur sols secs en exposition à dominante sud (alliance du Cephalanthero rubrae - Fagion sylvaticae),

- la hêtraie sur sols plus frais à Aspérule odorante (Galium odoratum).

Ce patrimoine dépend essentiellement d’un élevage extensif, gage du maintien des milieux prairiaux. La déprise agricole est susceptible de provoquer leur embroussaillement. Il est également important de maintenir une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (géologie, climat, hydrographie), conservant les milieux annexes (pelouses, marais, lisières, etc.).

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par les habitats des espèces de plantes et de papillons déterminants pour l'inventaire ZNIEFF. Il comprend un coteau avec des prés, des boisements et des friches.