Logos SINP

ZNIEFF 260030466
MORVAN SUD EST

(n° régional : 16003000)

Commentaires généraux

Le territoire allie prairies bocagères et massifs boisés de feuillus et de résineux dans la partie sud-est du Morvan. Etablies sur des terrains siliceux primaires (granites, terrains volcano-sédimentaires), les collines sont drainées par un dense réseau hydrographique (sources, ruisseaux et rivières).

Ce site est d’intérêt régional pour ses pelouses, ses rochers, ses forêts, ses prairies bocagères et ses cours d’eau avec les espèces végétales et animales qui y sont associées. Ce secteur est particulièrement riche en plantes et en animaux des milieux siliceux chauds et secs.

1) Le fond prairial est constitué de pâtures sur sols sains. Sur les pentes et au niveau des zones rocheuses (sols peu épais et secs) plusieurs habitats s'expriment avec :

- des végétations des affleurements de rochers siliceux, d’intérêt européen,

- des végétations des éboulis siliceux, d’intérêt européen,

- des prairies de fauche sur sols sains, d’intérêt européen,

- des pelouses à espèces vivaces sur sols acides, d’intérêt européen,

- des fourrés à Genévriers (Juniperus communis), d’intérêt européen,

- des landes sèches, d'intérêt européen,

- des pelouses à espèces annuelles sur sols acides, d’intérêt régional.

Ces habitats hébergent une grande diversité d’espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec par exemple :

- la Piloselle de Lepèletier (Pilosella peleterianum subsp. peleterianum), plante des milieux arides (pelouses, rochers), exceptionnelle en Bourgogne,

- le Millepertuis à feuilles de lin (Hypericum lineariifolium), plante des rochers siliceux, proche de la limite est de son aire de répartition et exceptionnelle en Bourgogne,

- le Silène à bouquets (Atocion armeria), plante des rochers siliceux, exceptionnelle en Bourgogne et protégée réglementairement,

- l'Asplenium de Billot (Asplenium obovatum subsp. billotii), fougère des rochers, exceptionnelle en Bourgogne,

- l'Azuré du Thym (Pseudophilotes baton), papillon rare et en régression suite à la diminution des surfaces occupées par les pelouses sèches.

2) Des zones de carrières ou d’affleurements rocheux naturels constituent des sites de nidification pour :

- le Faucon pèlerin (Falco peregrinus), rapace nicheur rare en Bourgogne et d'intérêt européen dont les sites potentiels de nidification sont limités car nécessitant à la fois des parois rocheuses dégagées, une aire inaccessible aux prédateurs carnivores, et des espaces de tranquillité au moment de la reproduction,

- le Grand-duc d'Europe (Bubo bubo), rapace d'intérêt européen considéré comme nicheur rare en Bourgogne.

3) Divers habitats d’intérêt régional caractérisent les cours d’eau et les milieux associés, notamment :

- des ripisylves d’aulnes et de frênes, d'intérêt européen,

- des mégaphorbiaies et ourlets à hautes herbes, d'intérêt européen,

- des sources, d’intérêt régional,

- des prairies humides à Jonc acutiflore (Juncus acutiflorus), d’intérêt régional.

Les cours d’eau sont caractérisés par plusieurs espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF, dont :

- le Saumon de l'atlantique (Salmo salar), poisson d'intérêt européen, sensible à la pollution et aux dégradations du lit des cours d'eau (ouvrage d'arts, extractions de matériaux),

- Perla abdominalis, insecte plécoptère indicateur de bonne qualité des eaux des rivières, rare en France,

- l'Impatiente ne-me-touchez pas (Impatiens noli-tangere), plante des boisements humides, rare en Bourgogne et protégée réglementairement,

- le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), oiseau qui se reproduit et se nourrit au niveau des cours d’eau et qui indique leur bonne qualité physique et chimique.

4) Les zones boisées sont composées de divers habitats en fonction de la pente de l’exposition et de la nature chimique du sol :

- hêtraie à Houx (Ilex aquifolium) sur sols acides, d'intérêt européen,

- hêtraie à Aspérule odorante (Galium odoratum) sur sols peu acides, d'intérêt européen,

- chênaie-charmaie à Stellaire holostée (Stellaria holostea) sur sols peu acide,

- chênaie sessiliflore à Canche flexueuse (Deschampsia flexuosa) sur sols acides,

- chênaie sessiliflore à Silène penché (Silene nutans) sur sols superficiels en exposition chaude.

5) Les boisements et les prairies bocagères voisines constituent des zones de reproduction et de chasse pour plusieurs d'autres espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF avec :

- l'Aigle botté (Hieraaetus pennatus), rapace d'intérêt européen, nicheur rare en Bourgogne,

- la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), passereau d’intérêt européen,

- le Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros), chauve-souris d'intérêt européen qui présente des colonies de reproduction en bâtiments et qui hiverne également sur le site (dans des mines).

Ce patrimoine dépend :

- du maintien d'un élevage extensif respectueux des milieux prairiaux, des cours d'eau et des zones humides,

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les milieux annexes (lisières, layons, cours d'eau, falaises),

- de l’absence de dérangement au niveau des parois rocheuses, lieu de vie d’espèces sensibles.

Il convient de maintenir le régime hydraulique des cours d'eau, sans seuils ni enrochement des berges et en respectant les ripisylves.

Des pelouses sèches en déprise sont susceptibles de se boiser et de perdre leur intérêt pour la faune et la flore des milieux ouverts. Une restauration (débroussaillage) et un entretien (pâturage, fauche) permettraient de contrecarrer cette évolution.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par :

- les zones de collines sèches riche en habitats et en espèces végétales d'intérêt régional,

- les cours d'eau et leurs milieux annexes riches en habitats d'espèces végétales et animales d'intérêt régional.