Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 310013702
Complexe écologique de la forêt de Mormal et des zones bocagères associées

(n° régional : 00020000)

Commentaires généraux

La ZNIEFF correspond au massif forestier de la forêt de Mormal et aux zones bocagères attenantes, caractéristiques de l’avesnois.

La forêt domaniale de Mormal est le plus grand massif forestier d’un seul tenant de la région Nord-Pas de Calais. Sur le plan climatique, elle est à l’interface entre les influences atlantiques et médio-européennes comme en témoigne la coexistence de diverses espèces et communautés végétales caractéristiques de l’un ou l’autre de ces deux domaines biogéographiques. Logée sur un plateau, elle est limitée assez brutalement sur sa lisière Ouest par une ancienne voie romaine reliant Bavay et, à l’Est, par la vallée de la Sambre. Le réseau de routes départementales et de routes forestières crée une fragmentation éco-paysagère importante. Une autre caractéristique de cette forêt, est que Mormal est la seule forêt régionale à abriter en son sein un village tout entier.

La structure imperméable du sous-sol en fait un véritable château d’eau alimentant en eaux vives le pays Quercitain. Ainsi, divers cours d’eaux prennent en effet leur source dans la forêt de Mormal (Rhonelle, Aunelle…).

D’autres forêts sont présents comme la forêt domaniale de Bois l’Évêque qui est un massif complémentaire de la forêt domaniale de Mormal.

En lisière de ces milieux forestiers se trouve un secteur bocager très original vouée aux vergers principalement composés de hautes tiges. Le maillage de fruitiers crée un espace tampon entre les futaies sylvestres et les plateaux alentours. On y retrouve également des vestiges du réseau de haies vives, aux structures typiques du bocage de l’Avesnois et de la Thiérache, avec en particulier de remarquables lignes de charmes taillés en têtards.

Cette ZNIEFF présentant des milieux forestiers associés à des prairies bocagères est composée par une mosaïque d’habitats :

- forêt méso-acidiphile du Lonicero periclymeni - Fagetum sylvaticae

- végétations forestières mésohygrophiles à longuement inondables, habitats d’intérêt communautaire des versants et terrasses alluviales qui sont une des particularités de cette forêt dont les limons reposent en partie sur des marnes imperméables : Primulo elatioris - Carpinetum betuli, Stellario holosteae - Carpinetum betuli et Carici remotae - Fraxinetum excelsioris (Habitat d’intérêt communautaire prioritaire) sous ses diverses sous-associations.

- prairies méso-eutrophiles longuement inondables du Ranunculo repentis – Alopecuretum geniculati

- prairies forestières des sols engorgés du Caricenion remotae et des Eleocharetalia palustris notamment

A cette grande diversité de milieux est associée une diversité d’espèces tant floristique que faunistique. Ainsi, 65 espèces végétales déterminantes de ZNIEFF dont 26 protégées et 61 espèces faunistiques ont été recensées sur le site, telles que :

- seule station pour la Gagée à spathe (Gagea spathacea), espèce subcontinentale protégée en France, et pour l’Orme lisse (Ulmus laevis)

- Myosotis sylvatica, Alchemilla xanthochlora, Senecio ovatus, Equisetum sylvaticum, Impatiens noli-tangere, Carex vulpina, Pyrola rotundifolia subsp.rotundifolia, Orchis anthropophora, Platanthera bifolia, Astragallus glycyphyllos …

- La Bondrée apivore, Le Martin pêcheur, La Cigogne noire, la Pie grièche grise, le Pic mar et le Pic noir

- Le petit mars changeant (Apatura ilia), le grand mars changeant (Apatura iris), le Tabac d'Espagne (Argynnis paphia), le Petit sylvain (Ladoga camilla), la Grande tortue (Nymphalis polychloros)…

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre a été maintenu tout en s’assurant que l’entièreté des ZNIEFF de type I soit incluse dans la ZNIEFF de type II.