Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 310013765
Terril Fontenelle à Fouquereuil (n° 28)

(n° régional : 00000148)

Commentaires généraux

Terril tabulaire récent dont l’édification a débuté en 1930, il s’inscrit dans un contexte encore très rural, au contact du village de Fouquereuil. Le terril 28 est ceinturé par la voie ferrée Paris-Dunkerque au nord, la départementale 181 à l’Ouest et un ancien cavalier à l’Est. Il s’intègre parfaitement dans le paysage vallonné des contreforts de l’Artois. Une requalification a été effectuée en 1995 par l’EPF dans le cadre du programme « grandes friches industrielles », ce qui a contribué à dénaturer fortement le site. De nombreuses plantations de ligneux côtoient plusieurs ensemencements de « prairies fleuries ». Ces aménagements, contraires au maintien de la biodiversité naturelle existante et potentielle, et ce sur un espace recensé comme ZNIEFF dès 1991, sont d’autant plus surprenants que ce terril a en plus été aménagé pour le public avec divers cheminements parcourant l’ensemble du site. Signalons par ailleurs la présence d’une zone en combustion au nord du site. On y rencontre une mosaïque de structures végétales variées, lui conférant encore un remarquable caractère paysager aux multiples ambiances. Boisements, friches et pelouses alternent au gré des cheminements. Cependant, peu de végétations sont vraiment bien structurées. Notons tout de même la présence sur le vaste plateau de deux types de bétulaies pionnières probablement déterminantes de ZNIEFF en raison de leur originalité : la Bétulaie à Calamagrostis epigejos et la Bétulaie à Arrhenatherum elatius. La gestion des zones ouvertes n’a pas permis à la flore et aux végétations spontanées typiques des terrils de s’exprimer pleinement. Malgré tout, il est encore possible d’observer sur les zones écorchées des friches diversifiées et quelques pelouses fragmentaires relevant du Thero-Airion. Celles-ci abritent deux plantes déterminantes de ZNIEFF : l’Oeillet prolifère (Petrorhagia prolifera) et la Potentille argentée (Potentilla argentea). L’intérêt patrimonial floristique de ce site reste malgré tout faible, avec seulement 3 taxons déterminants de ZNIEFF (dont un habituellement inféodée aux dunes du littoral : Vulpia ciliata subsp. ambigua). Par contre, sur le plan phytocénotique, l’intérêt actuel et les potentialités de diversification et de maturation des végétations, notamment forestières, sont significatives, et renforcent la valeur patrimoniale globale du site. Une espèce déterminante d’Orthoptère a été observée dans le périmètre de la ZNIEFF : le Phanéroptère commun (Phaneroptera falcata), assez rare dans la région (FERNANDEZ et al., 2004) est néanmoins en expansion vers le Nord en Belgique (COUVREUR & GODEAU, 2000) et en Allemagne (HOCHKIRCH, 2001).

Commentaires sur la délimitation

Ce site recouvre l’ensemble de l’emprise du terril n°28.

Le périmètre de cette ZNIEFF reste sensiblement identique au périmètre de la ZNIEFF de 1ère génération. Seule une petite portion à l’extrémité sud du site a été retirée (zone urbanisée).