Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 310014132
Etang du Hayon

(n° régional : 00760017)

Commentaires généraux

Étang composé d’un grand plan d’eau entouré de roselières sur les rives nord-est et sud et de fourrés et boisements rivulaires, en particulier vers l’Est. Vers l’Ouest, certaines pâtures situées en aval de l’étang sont intégrées au site. L’étang est voué essentiellement au loisir nautique. Les berges ouest et nord sont abruptes et font office de quai, la berge sud-ouest est une digue colonisée par une friche. L’eau est manifestement eutrophisée sans que la cause en ait été identifiée (problème d’alimentation ou pratiques propres à l’étang ?). La présence d’asters américains (Aster gr. salignus) et de Renouée du Japon (Fallopia japonica) ainsi que l’intense activité humaine font craindre une colonisation partielle des berges par ces espèces invasives. Néanmoins, l’importante fréquentation touristique pourrait conférer à ce site une vocation pédagogique de sensibilisation à la nature, à condition que cet étang soit géré de manière à en optimiser la biodiversité au niveau des berges aménagées et en présevant impérativement celles qui ne le sont pas. Les éléments floristiques et phytocénotiques d’intérêt patrimonial sont assez peu nombreux. L’intérêt principal réside dans la roselière à Scirpe des lacs (Scirpetum lacustris) bien développée en rive nord-est et accueillant à la fois le Scirpe des lacs (Schoenoplectus lacustris), rare et déterminant de ZNIEFF dans le Nord-Pas de Calais, et la Massette à feuilles étroites (Typha angustifolia), assez rare dans le Nord-Pas de Calais. Aucune végétation d’herbier enraciné n’a été observée et le Voile aquatique à Spirodèle à plusieurs racines et Lenticule mineure (Lemno minoris - Spirodeletum polyrhizae) ainsi que l’espèce déterminante de ZNIEFF Spirodela polyrhiza sont très ponctuels. L’herbier aquatique flottant à Potamot luisant (Potametum lucentis), encore présent il y a deux décennies, semble donc avoir disparu aujourd’hui On a pu recenser également une forêt rivulaire (Alnion incanae) assez mal exprimée et des populations de Calamagrostide blanchâtre (Calamagrostis canescens) et de Colchique d'automne (Colchicum autumnale), espèces déterminantes de ZNIEFF, 9 taxons au total ayant été mentionnés mais seulement 4 en 2009 et les 5 autres lors du précédent inventaire. L'étang du Hayon est situé en lisière sud de la forêt de Trélon. Cette étang de pisciculture conserve un attrait important pour la faune. 7 espèces d'oiseaux sont nicheurs possibles probables ou certains aux abords de l'étang qui pour la plupart sont des espèces aquatiques et paludicoles. 3 espèces d'annexe I sont présentes en effet sur le site en période de reproduction. Le Martin pêcheur est nicheur certain sur le site. L'Etang du Hayon est un des seuls sites de l'Avesnois où le Blongios nain est observé en période de reproduction. C'est une espèce très localisée au niveau régional puisque seule deux populations sont connues dans la région. Cette espèce est donc potentiellement nicheuse sur le site. Le Grand cormoran est régulièrement vu en période de nidification, sa nidification est donc possible selon les critères EOAC L'observation de Barbitistes serricauda est à replacer dans le contexte de la station du sud de la forêt de Trélon de la ZNIEFF 076-01 dans laquelle l'étang du Hayon est incluse. Epitheca bimaculata s'est reproduite sur le site en 2000. Elle n'a pas été recontactée comme reproductrice par la suite.

Commentaires sur la délimitation

ZNIEFF correspondant à l’étang et ses abords, entièrement adossée au nord et à l’est à la ZNIEFF 76-01. Par conséquent, aucune révision du périmètre n’est nécessaire.