Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 310014140
Haute Vallée de la Solre et ruisseau de l’Ecrevisse

(n° régional : 00760011)

Commentaires généraux

Ensemble bocager alluvial avec versants souvent encaissés et en partie boisés, assez préservé, peu urbanisé et guère traversé par des voies de communication, associant une grande diversité de végétations prairiales et forestières renforçant sa qualité paysagère. Les influences climatiques médio-européennes et montagnardes sont perceptibles à travers certaines végétations forestières et préforestières (en particulier par la présence du Pruno padi - Fraxinetum excelsioris, du Luzulo luzuloidis - Fagetum sylvaticae et des ourlets relevant de l’Hyperico pulchri - Melampyretum pratensis race à Luzula luzuloides). Comme la majorité de ses paysages, le site est menacé par l’impact conjugué de la déprise agricole (abandon des parcelles les moins productives et plantation d’arbres) et de l’intensification sur les parcelles les plus productives (augmentation de la charge de pâturage, amendements, traitements phytosanitaires, etc.). Présence d’une combinaison intéressante de végétations bocagères alluviales acidiclines (Junco acutiflori - Filipenduletum ulmariae à Scirpus sylvaticus, Junco acutiflori - Brometum racemosi, Ranunculo repentis -Alopecuretum geniculati, Junco effusi - Lotetum uliginosi). Présence relictuelle dans une plantation de feuillus de la prairie à Épiaire officinale, sans doute spécifique de la Fagne (Groupement à Stachys officinalis et Succisa pratensis, cf. Colchico autumnalis - Arrhenatherion elatioris). Découverte récente (2009) de Scleranthus annuus subsp. annuus et de Alchemilla filicaulis subsp. vestita. Une trentaine d’espèces végétales déterminantes de ZNIEFF (dont une quinzaine protégées) est recensée sur le site. La diversité des habitats forestiers et humides confèrent à cette ZNIEFF une richesse faunistique intéressante. C'est ainsi que 12 espèces déterminantes de Rhopalocères dont deux rares régionalement (HAUBREUX, 2009), 3 espèces déterminantes d'Odonates, 4 Orthoptères et 1 amphibien ont été répertoriés sur ce site. Les espèces de Rhopalocères et d’Odonates listées ne sont pas nécessairement régulières sur le site mais sont néanmoins présentes dans la liste puisqu’observées au moins une fois pendant la période Carcharodus alceae colonise les prairies qui bordent la Solre. La survie des populations est conditionnée au maintien de ces systèmes agro-pastoraux ainsi qu'à leur bonne gestion (maintien d'un calendrier de fauche et de pâturage adéquats. Satyrium pruni fréquente les lisières et les haies bocagères. On retrouve le cortège des Nymphalidae forestiers (Apatura iris, Argynnis paphia, Ladoga camilla et Nymphalis polychloros) bien présents dans l'Avesnois mais plus rares dans les autres massifs forestiers régionaux. Parmi les espèces à affinité forestière, la ZNIEFF accueille également une des rares stations de Nemobius sylvestris espèce ainsi que Gomphocerippus rufus peu commun à l'échelle régionale. Parmi les espèces liées au cours d'eau et à ses abords, on note la présence de Calopteryx virgo localisé aux bassins versants dont les eaux sont de bonne qualité et sur les abords immédiats. Brenthis ino, espèce assez rare au niveau régional est localisée aux formations herbeuses hautes humides des bords de ruisseau. Stetophyma grossum est inféodé aux prairies hygrophiles, il est assez rare dans la région et est considéré comme menacé partout en Nord-Pas-de-Calais par la régression des biotopes humides (DEFAUT, 2001). Conocephalus dorsalis est assez commun dans la région Nord – Pas de Calais mais en priorité 2 dans la liste rouge de DEFAUT et SARDET (DEFAUT et SARDET, 2004) dans le domaine biogéographique concerné par la région.

Commentaires sur la délimitation

Le site englobe le complexe vallée - versant de la haute Solre et de l’Écrevisse, en intégrant une partie du plateau.