Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 310030042
Les prairies bocagères de Bailleul

(n° régional : 00000239)

Commentaires généraux

Cette petite zone bocagère présente tout d’abord un aspect écologique et paysager indéniable, constituée de prairies de fauche ou pâturées mésohygrophiles, de haies, de fossés, de petits bosquets et de nombreuses mares prairiales, et ce d’autant plus que celle-ci est préservée au sein d’un territoire fortement marqué et dénaturé par les cultures intensives. Elle se trouve dans un secteur particulier, à la charnière de deux territoires phytogéographiques : située aux pieds des collines de Flandre intérieure, elle fait la transition vers la plaine de la Lys, ce qui se caractérise par un drainage moins marqué des sols, favorisant ainsi l’expression de végétations prairiales hygrophiles proches de celles présentes en système alluvial grâce à l’hydromorphie des substrats.

Cette ZNIEFF ne possède pas une grande diversité floristique mais abrite toutefois quelques éléments d’intérêt patrimonial qui méritent l’attention des naturalistes.

Le petit fossé, qui longe au sud les pâtures, semble assez bien préservé et est doté d’une certaine diversité floristique avec notamment la présence de la Renoncule aquatique (Ranunculus aquatilis), de l’Oenanthe aquatique (Oenanthe aquatica) et du Rorippe amphibie (Rorippa amphibia). Ainsi, on observe des végétations devenues peu courantes dans le secteur comme la Végétation à Oenanthe aquatique et Rorippe amphibie (Oenantho aquaticae - Rorippetum amphibiae) ou l’Herbier flottant à Renoncule aquatique (Ranunculetum aquatilis). La présence de prairies de fauche pour partie mésophiles valorise également les potentialités phytocénotiques de la zone, certaines végétations étant très proches des prairies de fauche mésohygrophiles du Colchico autumnalis - Arrhenatherenion elatioris ou des prairies hygrophiles du Bromion racemosi dans les zones les plus fréquemment inondables. Ceci est d’ailleurs confirmé par l’observation du Silaüs des prés (Silaum silaus) dans un secteur quelque peu moins anthropisé, près de la frontière. La présence de la Véronique à écussons (Veronica scutellata) est par ailleurs remarquable dans le contexte de la plaine de la Lys.

Au total, cette nouvelle ZNIEFF abrite 7 taxons et 8 végétations déterminants de ZNIEFF.

Inscrit en annexe II de la Directive habitat faune flore, le Triton crêté est néanmoins assez commun dans la région ce qui confère aux populations du Nord-pas-de-Calais une importance particulière en terme de conservation.

Commentaires sur la délimitation

Cette nouvelle ZNIEFF est situées à l’est de Bailleul. Ses prairies s’étendent du lieu dit « le Nouveau Monde » jusqu’à la frontière franco-belge suivant ainsi un réseau de petits fossés et de mares prairiales.

Cette proposition de ZNIEFF est faite de façon à intégrer l’un des rares ensembles de prairies bocagères encore à peu près préservé, ayant échappé aux cultures intensives de la Flandre.