ZNIEFF 420007209
Massif de l'Ortenbourg à Scherwiller et crête du Falkenstein à Dambach-la-Ville

(n° régional : 1674083)

Commentaires généraux

Le massif de l'Ortenbourg Ramstein domine l'entrée du Val de Villé avec ses deux châteaux médiévaux. Cette zone forme un des promontoires siliceux les plus remarquables du rebord oriental des Vosges avec une végétation xéro-thermophile caractéristique (cf. E. ISSLER, études phytosociologiques 1922-1951). La formation dominante est une forêt claire dominée par le chêne sessile correspondant à une chênaie acidiphile du Luzulo-Quercetum petraeae. Par endroit, cette forêt présente un faciès à Genêt ailé (Genista sagitalis) et Genêt d'Allemagne (Genista germanica) relevant du Quercion petreae (Genisto sagittalis-Quercetum Muller). L'intérêt de la zone réside dans l'imbrication d'habitats xéro-thermophiles ouverts, semi-ouverts et fermés. Ainsi, les rochers et les zones écorchées abritent une végétation des dalles siliceuses du Sedo-Scleranthion avec notamment la Teesdalie à tige nue (Teesdalia nudicaulis), le Catapode des rochers (Micropyrum tenellum), graminée subméditerrannéenne en limite nord de répartition. Il est intéressant d'évoquer la présence de la Biscutelle commune (Biscutella laevigata) sur les rochers du château, cette espèce généralement basophile bénéficiant ici des joints en chaux libérant des bases. Les zones plus évoluées sont couvertes par des pelouses rases steppiques à Fétuque de Westphalie (Festuca guestfalica) ou à Fléole fausse fléole (Phleum phleoides), la Mélique de Transylvanie (Melica transylvanica), graminée subcontinentale en limite d’aire occidentale qui trouve ici l’une de ses rares stations du territoire français. Les ourlets thermophiles relevant des Trifolio-Geranietea abritent entre autres la Fraxinelle (Dictamnus albus), espèce eurasiatique thermophile en limite nord-ouest de répartition. Enfin, les fruticées thermophiles du Berberidion représentent ici une station (pionnière) primaire rupestre abritant notamment l'Amélanchier ovale (Amelanchier ovalis).

Ce promontoire abrite également une faune remarquable pour partie associée aux zones pionnières comme le lézard vert (Lacerta bilineata) ou trois orthoptères patrimoniaux : l'Ephipigère des vignes (Ephippiger diurnus), le Calliptame ochracé (sauvage) (Caliptamnus barbarus) ou le Criquet des pins (Chorthippus vagans). Citons également la nidification régulière du Faucon pélerin (Falco peregrinus).

Rédacteurs de la ZNIEFF 1ère génération : FRIQUET Y., SCHORTANNER M., ATELIER D'ECOLOGIE RURALE ET URBAINE (A.F.R.P.N.),

Commentaires sur la délimitation

La zone est limitée au sud à une altitude de 210 m au lieu-dit "Huehnelmuehl" au bord du ruisseau Aubach et culmine au Rittersberg à une altitude de 519 m. A l'ouest, le site est bordé par la vallée du Mittelrain, tandis qu'au nord, la zone suit la ligne de crête. A l'est, la limite suit la lisière forestière incluant les ourlets thermophiles associés et jouxte les surfaces en vigne.

La délimitation se base sur des limites naturelles correspondant aux habitats déterminants et à des conditions écologiques semblables et intègre les limites de l'APPB.