Logos SINP

ZNIEFF 420030236
Forêts, marais et landes du Rothmoos à Richwiller, Lutterbach et Wittelsheim

2ème génération

(n° régional : 1683303)

Identification du site

Région : ALSACE  

Type de procédure : Nouvelle zone

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Billard C., Treiber R.

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 254
maximale : 270

Superficie (ha) : 782

Centroïde calculé : 47.77576788° - 7.26032342°

Carte de localisation

Facteurs d'évolution de la zone
Facteurs d'évolution de la zone Commentaires
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
03 -  Fonctionnement et relation d'écosystèmes
110 -  Habitat humain, zones urbanisées
130 -  Infrastructures linéaires, réseaux de communication
133 -  Voie ferrée, TGV
220 -  Rejets de substances polluantes dans les sols
260 -  Vandalisme
310 -  Comblement, assèchement,drainage, poldérisation des zones humides
340 -  Création ou modification des berges et des digues, îles et îlots artificiels, remblais et déblais, fossés
350 -  Entretien des rivières, canaux, fossés,plans d'eau
360 -  Modification du fonctionnement hydraulique
510 -  Coupes, abattages, arrachages et déboisements
530 -  Plantations, semis et travaux connexes
540 -  Entretiens liés à la sylviculture, nettoyages, épandages
550 -  Autres aménagements forestiers, accueil du public, création de pistes
610 -  Sports et loisirs de plein-air
730 -  Gestion des habitats pour l'accueil et l'information du public
Compléments descriptifs
Géomorphologie  : La ZNIEFF est située dans le bassin potassique du Nonnenbruch et la vaste zone d'affaissement minier provoquée par l'exploitation des mines de potasse d'Alsace au 20ème siècle.
30 - Mare, mardelle
52 - Plaine, bassin
Activités humaines  : Historique et aménagements successifs Au début des années 1980, les marais du Rothmoos étaient de véritables marécages saumâtres dont les variations de niveau d’eau permettaient la prolifération de moustiques éxophiles, phénomène incommodant les habitants des cités minières voisines. En 1984, sur proposition des mines de potasse d'Alsace (M.D.P.A.), décision fût prise de transformer les bas fonds humides en plan d’eau stable afin de supprimer les variations de niveau d’eau et ainsi d'empêcher l’explosion de moustiques. Des travaux d'aménagement ont été engagés avec le Conservatoire des Sites Alsaciens (CSA), créant un milieu humide favorable au développement des espèces de la faune prédatrice tels les libellules, chauve souris et oiseaux insectivores. Le Rothmoos était également jusque dans les années 1998, le réceptacle des eaux usées de la cité Graffenwald. Le raccordement des eaux usées de la cité minière à la station d’épuration en 1998 menaçait de priver le Rothmoos d’un apport en eau substantiel. C’est ainsi que l’aménagement d'un parc d’activités à proximité (ancien carreau Joseph-Else) a intégré la collecte de toutes les eaux pluviales de la zone d’activités pour la diriger vers la zone humide du Rothmoos, où une digue a été réalisée pour contenir une partie de l’eau. Un fossé de 500 mètres de long dirige ainsi les eaux vers le Rothmoos depuis le pied du chevalement Else, permettant ainsi son alimentation. Le terril à quant à lui fait l’objet d’une réhabilitation écologique par les mines de potasse d'Alsace (M.D.P.A.), des mares ont été aménagées au sommet du terril et accueillent divers batraciens et oiseaux. Gestion conservatoire de la RNR des marais et landes du Rothmoos En tant que propriétaire des terrains et en sa qualité d’association de protection de la nature reconnue d’utilité publique, le CSA assure la gestion conservatoire des milieux naturels en partenariat avec la Région Alsace, le Conseil Général du Haut-Rhin et l’Agence de l’Eau Rhin Meuse. Il a également réalisé des travaux d’amélioration du fonctionnement hydrologique avec le soutien de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse et de l’Union européenne. Fréquentation humaine Compte tenu de sa forte attractivité pour l’avifaune, le marais du Rothmoos est un lieu régulièrement fréquenté par les ornithologues, et les naturalistes en général. La promenade constitue une activité importante sur le site, qu’elle soit pédestre, équestre (rare) ou en vélo. Ce sont essentiellement les habitants des cités minières avoisinantes qui fréquentent le secteur. Il existe plusieurs chemins qui permettent d’accéder aux différentes parties du site. Cueillette: Sur le site, la cueillette concerne principalement les mûres et les champignons. C’est une activité relativement marginale (peu observée) et qui n’intéresse probablement que des personnes habitant à proximité.
02 - Sylviculture
05 - Chasse
09 - Urbanisation discontinue, agglomération
12 - Circulation routière ou autoroutière
13 - Circulation ferroviaire
16 - Exploitations minières, carrières
19 - Gestion conservatoire
Statut de propriété  : Le Conservatoire des Sites Alsaciens est propriétaire de la totalité des terrains concernés par la réserve naturelle régionale. Il en est également le gestionnaire. Les acquisitions successives de terrains par le CSA ont été réalisées dans le cadre d’un programme de protection des milieux naturels du Nonnenbruch mené depuis 1984 en partenariat avec les Mines Domaniales de Potasse d’Alsace et la commune de Wittelsheim et dans le cadre des appels à souscriptions « Sauvons les zones humides » depuis 2006. Ce programme a également bénéficié d’aides allouées par le Ministère de l’Environnement et l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse. Les parcelles forestières, notamment celles du bois de Lutterbach, sont quant à elles propriété des différentes communes.
05 - Propriété d'une association, groupement ou société
30 - Domaine communal
Mesure de protection  : En 1988, à la demande conjointe du propriétaire (les MDPA) et du locataire gestionnaire (le CSA), le Rothmoos a été classé réserve naturelle volontaire agrée sur 21 ha, par l'arrêté préfectoral du 4 août 1988 En 2012, suite à la délibération du 16 mars 2012 du Conseil Régional d’Alsace, elle devient la Réserve Naturelle Régionale des « Marais et landes du Rothmoos à Wittelsheim ». Le propriétaire et gestionnaire est le Conservatoire des Sites Alsaciens qui assure une gestion conservatoire du site. Une partie de la ZNIEFF est classée en forêt de protection. Il s'agit des bans communaux de Lutterbach, Pfastatt et Richwiller. Par ailleurs, la ZNIEFF intègre trois zones inscrites à l'inventaire des zones humides remarquables du Haut-Rhin datant de 1996. Il s'agit des zones suivantes: - "Rothmoos" (C12) - "Gravière Michel et alentours" (C11) - "Mar-en-Bois, Silbermaettle" (C10)
15 - Terrain acquis (ou assimilé) par un Conservatoire d'espaces naturels
93 - Réserve naturelle régionale
39 - Forêt de protection
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible