Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 420030245
Pelouses sèches de l'ancien terrain de manoeuvres de Volgelsheim

(n° régional : 1683358)

Commentaires généraux

Cet ancien terrain militaire est doté d’un grand complexe de pelouses sèches longtemps soumis à la pratique du pâturage. Le Panicaut champêtre (Eryngium campestre) y est très commun. L’abeille sauvage Colletes hylaeiformis qui lui est inféodée pour sa collecte de pollen y a également été observée.

Plusieurs stations de plantes rares et d’intérêt suprarégional y ont été documentées. C’est ainsi qu’y a été relevée la Potentille alsacienne (Potentilla alsatica) dont c’est une des rares stations pour toute la région. Le rosier sauvage Rosa elliptica dispose ici aussi de sa seule station en Alsace.

Par ailleurs, le site héberge des communautés de sauterelles et de papillons d’intérêt patrimonial. Une pratique du pâturage ovin dans la seconde partie de l’année est une gestion tout à fait appropriée pour le site qu’il y a lieu de promouvoir.

A noter également la présence du Traquet motteux (Oenanthe oenanthe), oiseau inféodé aux champs sablonneux et pierreux ou friches ensoleillées qui trouve ici toutes les conditions nécessaires à sa reproduction.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF prend en compte essentiellement la répartition des espèces déterminantes et leur aire de reproduction ainsi que la répartition des habitats dont elles dépendent. Parmi les éléments ayant motivé sa délimitation figurent les pelouses sèches et autres milieux xérophiles à ligneux de l’ancien terrain militaire. Ce site abrite des stations de plantes rares et et d'intérêt suprarégional telle la Potentille alsacienne (Potentilla alsatica) et le Rosier sauvage (Rosa elliptica). Par ailleurs, ces milieux offrent un habitat favorable à de nombreuses espèces patrimoniales de l'entomofaune et permettent la nidification du Traquet motteux (Oenanthe oenanthe), oiseau inféodé aux champs sablonneux et pierreux ou friches ensoleillées.

Le site est délimité par la ripisylve du canal du Rhône au Rhin à l’ouest et par la route départementale RD468 à l’est. Sa limite sud est matérialisée par une vaste haie qui sépare le site d'habitats et parcelles agricoles. Cette haie est susceptible d'offrir un habitat ou refuge à l'avifaune nicheuse et fait partie intégrante du périmètre. Au nord, c'est un chemin agricole qui matérialise sa limite.