Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 420030275
Hautes Vosges haut-rhinoises

(n° régional : 2688045)

Commentaires généraux

La zone Haute-Vosges englobe 56 Znieff de type 1.

Elle fait partie de l'espace de nature central du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, inhabitée en permanence.

sur ce site se concentre une succession de milieux rares et de haute naturalité (chaumes, hêtraie subalpine, forêts de ravin, cirques glaciaires). Cette entitée acceuille une grande quantité d'espèces originales et rares à l'instar du grand tétras entant qu'espèce "parapluie" pour les forêts de montagne.

Ce secteur concentre d'ailleurs le réseau des aires protégées réglementairement et contractuelles (natura 2000 ZSC et ZPS).

Cet espace naturel est aussi le support d'activités plus ou moins anciennes : pastoralisme et accueil ( fermes auberges ou auberges), sylviculture avec notamment le traitement en futaie régulière et depuis quelques années le recours à un traitement en futaie irrégulière et enfin les loisirs en tant que "poumon vert" pour une bonne partie des populations de l'est de la France (ski, découverte, randonnée, sports.) Ces dernières activités sont en plein essor depuis les années 1970 mais connaissent également des mutations importantes inhérentes principalement à l'importance économique du tourisme et des loisirs de proximité pour les communautés locales.

l'enjeu principal sur ce secteur est de trouver un juste équilibre entre la préservation et la valorisation des ressources sans porter atteinte aux fonctions écosystémiques des milieux naturels. II s'agit avant tout d'organiser les usages et de rechercher leur intégration.

Commentaires sur la délimitation

Cette zone correspond aux parties sommitales du centre et du sud du massif des Vosges y compris les crêtes gréseuses du Taennchel situées au nord de la haute ligne de crête mais également la crête secondaire du Baerenkopf au sud en limite avec le Territoire de Belfort.

Elle correspond à l'élément supérieur du massif vosgien et prend en compte les formations naturelle d'altitude supérieure à savoir les milieux des étages montagnard supérieur à subalpin supérieur à 900 mètres. Elle inclut les espaces :

- de grande sensibilité écologique (adaptation des écosystèmes et des espèces notamment des espèces relictuelles comme le grand tétras ou Leucorchis albida;

- se développant dans des conditions climatiques extrêmes;

- de grande vulnérabilité à la pollution;

- présentant une fragilité pédologique et morphologique (podzolisation, érosion)

Ces éléments naturels mais également semi-naturels comme les hautes chaumes composent la matrice de paysages très pittoresque ,très visible et aux caractères encore bien marqués par l'absence d'aménagements lourds. Cette zone n'est pas habitée de manière permanente.

La délimitation de cette entité est réalisée principalement sur la base de données bioclimatiques et de limites physiques lisibles sur le terrain (chemins et parcelles forestières). Elle s'appuie également sur l'aire de présence 1975 des populations de grand tétras (considérée comme l'aire naturelle potentielle de cette espèce).