Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 420030303
Forêt et falaises du Riesenkopf à Lucelle

(n° régional : 1685275)

Commentaires généraux

Entre le sommet du Glaserberg et le lit de la Lucelle à St Pierre, cette zone possède une morphologie complexe due à l'érosion des roches calcaires qui caractérisent le massif. Les deux sommets du Riesenkopf et du Kappelenkopf sont séparés par un étroit vallon encaissé et bordé de falaises rocheuses. La forêt se compose d'habitats déterminants en bon état de conservation, notamment des Hêtraies calcaricoles, qui constituent le territoire de la Gélinotte des bois sur les zones sommitales (replats). La Gélinotte des bois recherche une certaine diversité d'habitats forestiers avec des feuillus comme Noisetier, le Charme, ou le Bouleau qui représentent sa principale source de nourriture hivernale (bourgeons et chatons). Aussi, la présence de clairières diversifiées avec Saules et Sorbiers des oiseleurs est un élément extrêmement important dans le cycle vital de l'espèce, notamment pour l'élevage des jeunes en période estivale. De fait, la gestion sylvo-cynégétique des milieux boisés représente un enjeu important pour ce galliforme dans le Jura alsacien.

Les falaises exposées sud-ouest qui séparent les deux massifs présentent également quelques phanérogames liées aux milieux boisés et rocailleux sur sols calcaires comme Arabis turrita, Hippocrepis emerus et Stachys alpina. On trouve également l'une des rares stations en Alsace de Buxus sempervirens aux abords de St Pierre. Bien qu'aucune donnée précise n'ait été répertoriée entre 2000 et 2011 sur ce site, il est fort probable que le massif soit fréquenté par le Lynx et le Chat forestier, deux félins exploitant de larges territoires en milieu forestier.

> Rédaction ZNIEFF 1ère génération: PRAIRIE THERMOPHILE AU NORD DU GRAND KOHLBERG: Michelle SCHORTANNER, AERU, 1985. Ce site avait été désigné pour l'intérêt potentiel des prairies thermophiles exposées sud.

Commentaires sur la délimitation

La zone comprend deux territoires de Gélinotte des bois (environ 30 ha par territoire, bien distincts sur chacun des deux sommets) auxquels s'ajoute la surface des falaises qui séparent le Riesenkopf et le Kapellenkopf et qui constituent des habitats particuliers pour la flore. Les habitats déterminants correspondent aux forêts de Hêtres et aux falaises, ce qui rend l'ensemble cohérent. Les limites de la ZNIEFF englobent les deux "mamelons" du Riesenkopf et du Kappelenkopf et s'appuient au nord sur le pied du Glaserberg, la lisière du massif forestier et une route forestière, au sud sur la lisière forestière et la route qui mène à st Pierre au débouché du vallon encaissé et à l'est sur le pied du versant du Kappelenkopf.