Logos SINP

ZNIEFF 420030317
Forêts et falaises du Château de Ferrette, de la Grotte des Nains et du Keucht

(n° régional : 1685295)

Commentaires généraux

Située sur le pli de Ferette à l'est de la ville, cette zone comprend deux versants abrupts de part et d'autre d'une cluse formée par érosion des roches calcaires et des marnes de l'Oxfordien. Le site s'étend dans le massif forestier autour du Château de Ferrette et comprend une partie de la cluse de Ferrette avec ses reliefs complexes, abritant des habitats et des phanérogames rares en Alsace. Au centre, sur un petit monticule, les ruines du château féodal surplombent des falaises calcaires et des pentes escarpées orientées sud-ouest, avec une flore arbustive diversifiée, adaptée à ces conditions particulières (Quercus pubescens, Prunus mahaleb, Cornus mas, Sorbus torminalis, ...), ainsi que des herbacées typiques des habitats rocheux comme Draba aizoides (orophyte que l'on retrouve également sur les ruines) ou Hippocrepis emerus. Le site abrite également une des rares stations de Buxus sempervirens naturelle en Alsace. Sur le versant plus ombragé orienté nord-est se trouve une Hêtraie calcicole sur pente plus douce, avec Phyllitis scolopendrium en abondance. Plus à l'est, on retrouve la Hêtraie calcicole avec des affleurements et des éperons rocheux et un ruisseau, puis les falaises au niveau de Loechlenfelsen et de Heidenfluh (orientées respectivement au sud et à l'ouest). On y trouve notamment la "Gorge aux Loups", semblable à un étroit canyon taillé dans le calcaire, qui abrite la célèbre Grotte des Nains. Le secteur, formant une falaise haute d'environ 25 mètres et encaissé sur une dizaine de mètres dans la gorge, est orienté de façon telle qu'il reste la plupart du temps à l'abri du soleil et des pluies. Ces conditions particulières, avec des affleurements rocheux, permettent l'expression d'une flore orophyte avec notamment Draba aizoides. Les forêts sont composées de Hêtraies, Hêtraies-Sapinières et Erablaies de pente. On retrouve une végétation localisée uniquement dans cette partie de l'Alsace, avec par exemple Arabis turrita ou Moehringia muscosa. Le site présente quelques petites résurgences.

Très apprécié des marcheurs, les alentours du château de Ferrette et la Gorge aux loups sont très fréquentés par les touristes et promeneurs. Elle est aussi connue pour être un lieu d’escalade renommé dans le sud de l'Alsace. La fréquentation humaine croissante des Erablaies et de la Grotte des Nains constitue la principale menace d’altération de ce secteur. L'ensemble présente un intérêt botanique aux abords du bourg de Ferrette, sur un des sites les plus touristiques du Jura alsacien.

Commentaires sur la délimitation

La zone englobe les ruines du château féodal avec ses falaises, éperons rocheux, Hêtraie sur sol superficiel, pentes plus douces avec Phyllitis scolopendrium, mais aussi des habitats similaires situés plus à l'est. Cette configuration permet d'intégrer tous les habitats déterminants (notamment les habitats cartographiés dans le cadre du DOCOB) ainsi que les stations floristiques, sur les versants exposés au sud, généralement en haut de versant, ce qui explique que les parties basses du relief n'ont pas été intégrées à la ZNIEFF.

Le périmètre englobeégalement les falaises et les forêts sur versants à caractère déterminant qui peuvent accueillir les espèces patrimoniales. La délimitation suit la cartographie des habitats du DOCOB du site Natura 2000 du Jura (barres rocheuses, falaises, hêtraie calcaricole sur station thermophile et éperon rocheux ainsi que l'erablière hygrosciaphle à Scolopendre). Comme l'intérêt du site est basé sur la présence des plantes de stations thermophiles et de la forêt de ravin, les étangs et prairies à la marge n'ont pas été pris en compte. La limite est matérialisé par les entités forestières, lisières et les chemins (au nord ouest et à l'extrème sud), puis suit la crètes au nord et à l'est du périmètre (isoclines rapprochées).