Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 420030328
Cimetière de Berentzwiller

(n° régional : 1685214)

Commentaires généraux

La zone correspond aux abords du cimetière de Bérentzwiller dans le vallon du Thalbach, où se reproduit une petite population d'Alyte accoucheur. Ce petit batracien, qui se répartit sur l'ensemble du territoire français, devient rare dans le nord-est, et se trouve très localisé en Alsace. L’espèce, dans sa limite orientale de répartition, s’observe entre 200 m (Bande rhénane) et 625 m d'altitude (Sundgau). On le retrouve dans des habitats pionniers et post-pionniers, à substrat minéral affleurant et thermophiles, préférentiellement sur la bande rhénane et dans les gravières (habitat de substitution des rivières à fond mobile). Il se réfugie sous des galets, des racines, dans des cavités et des interstices, ou encore dans des terriers creusés dans le substrat. Les effectifs ne sont jamais importants. Cet anoure a la spécificité de s’accoupler en milieu terrestre. Les mâles, qui portent les œufs, peuvent s'accoupler plusieurs fois dans la saison. La période de reproduction de l'Alyte est plus étendue que celles des amphibiens à reproduction aquatique (mars-août). La dégradation et la disparition des habitats favorables (peu courants en Alsace), ainsi que l'isolement génétique des populations constituent les principales menaces pesant sur cette espèce rare dans la région.

Dans le Jura alsacien, 8 stations sont actuellement connues, dont 5 qui correspondent à des habitats artificiels et anthropiques (gravières, carrières et cimetières). Lors de notre visite du site, deux chanteurs ont été localisés en dessous des escaliers des nouveaux lotissements au nord. Le milieu antropiques semble suffir à ce crapaud, aussi longtemps, que du terrain rudéral avec des caches (jardins structurés avec des mures de pierre et dalles ou des tas de bois mort) sont présentes. Il est également possible, que le Crapaud accoucheur utilise un plus grand rayon dans le village, mais manque de données, le périmètre de cette ZNIEFF se focalise autour de la cimetière dans un rayon de 100m (suivant la méthode proposée pour cette espèce par l'association BUFO).

Des menaces pour cette population sont sa petite taille qui la rend vulnérable aux facteurs aléatoires comme la prédation ou des maladies. Les traitements dans les jardins avec des herbicides et insecticides posent également un grand problème du point de vu de la santé des animaux.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF s'est prioritairement tournée vers l'intégration de l'observation de l'Alyte accoucheur (espèce déterminante de cotation maximale) et des habitats nécessaires à l'accomplissement de son cycle vital. Ainsi, la délimitation de la zone inclut tout le terrain du cimetière de Berentzwiller et inclut un espace tampon de 100m autour avec la rivière (lieu de ponte), la ripisylve, les habitations et jardins privés et les zones agricoles extensives. La superficie du site, centrée sur l'observation de l'Alyte et de son site de reproduction (connu ou potentiel, dans le cas des observations d'amphibiens à terre), permet l'accomplissement de ses besoins vitaux et a été définie sur la base des recommandations de l'association BUFO dans sa proposition de liste d'espèces déterminantes pour les ZNIEFF (ODONAT, 2009) et qui reprend les distances moyennes de dispersion (ACEMAV 2003, Nöllert & Nöllert 2003), soit 100m autour du site de reproduction pour le Crapaud accoucheur.