Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430002245
LA SEIGNE ET PRÉ DOMPARON

(n° régional : 46000008)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

 

Située à cheval sur les territoires communaux d’Esserval-Tartre et de Censeau, au nord-est du département du Jura, la tourbière de la Seigne et de Pré Domparon occupe une petite dépression peu marquée, sur la bordure du deuxième plateau. La nature des terrains (formations calcaro-marneuses du Crétacé recouvertes d’alluvions tourbeuses issues des dernières glaciations), la situation en légère cuvette, l’abondance des précipitations et la rigueur des températures à cette altitude (850 m environ) sont propices à l’installation de ces milieux naturels particuliers que sont les tourbières, souvent dénommées « seignes » dans la région, comme c’est le cas ici.

 

Même si la surface des habitats tourbeux n’est pas très importante au regard du site, il n’en demeure pas moins que la présence de ces milieux d’intérêt patrimonial fort apporte une réelle plus-value dans ce secteur. Cet intérêt est encore renforcé par la présence d’espèces remarquables dont certaines sont protégées aussi bien au niveau régional que national : andromède à feuilles de polium, œillet superbe et rossolis à feuilles rondes pour les végétaux, fadet des tourbières, solitaire et cuivré de la bistorte pour les lépidoptères, pie-grièche grise pour les oiseaux.

 

La partie centrale du site est occupée par une tourbière bombée active et acide, bordée au nord par une tourbière boisée à épicéa et sphaignes. Ailleurs, les bas-marais à laîche à épis rapprochés, entrecoupés de gouilles dont le fond est tapissé de sphaignes, sont plus ou moins imbriqués avec des « tremblants » à laîche des bourbiers. L’ensemble accueille des plantes inféodées à ce type de milieux : potentille des marais, trèfle d’eau… La transition avec les milieux mésophiles, en l’occurrence des prairies de fauche et des pâturages, caractéristiques de cette zone de moyenne montagne, est assurée par des prairies humides à trolle et molinie. Quelques formations à « hautes herbes » (mégaphorbiaies) et des fourrés de saules sont également associés à cette zone de transition.

 

La diversité des milieux, tourbeux et plus mésophiles, est à l’origine d’une faune diversifiée et notamment d’insectes et d’oiseaux.

 

STATUT DE PROTECTION

 

Aucune protection réglementaire de l’espace n’a été mise en place. Les arrêtés ministériels du 20.01.1982 et du 22.06.1992 assurent, en France et en Franche-Comté, la protection de certaines plantes et de leur biotope, ce qui est le cas ici pour trois d’entre elles. Les arrêtés du 23.04.2007 et du 29.10.2009 assurent le même type de protection pour les insectes et les oiseaux.

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

 

Les tourbières sont des milieux fragiles, extrêmement sensibles à de nombreuses contraintes. De plus, elles composent un milieu très original qu’il est indispensable de préserver. La tourbière de la Seigne et de Pré Domparon a fait l’objet de dégradations par la réalisation d’une tranchée de drainage, responsable d’un assèchement important. Afin d’assurer la restauration puis la pérennité de ces milieux, il convient donc de maintenir l’humidité du site et d’éviter toute nouvelle opération de drainage, d’assainissement, de creusement ou de comblement, sur le site lui-même, mais également sur sa périphérie. Étant situé en bordure d’une route départementale, le site est soumis à une « pollution » par apport des eaux de ruissellement de la chaussée. Leur récupération permettrait de contrôler en même temps la quantité, mais aussi la qualité de ces apports. Ces actions doivent être menées en parallèle avec les pratiques agricoles d’une part, notamment en évitant tout apport de matière organique ou de fertilisants sur le site et ses abords (prairies) et en menant une gestion extensive afin de maintenir l’équilibre du milieu, en limitant la fréquentation du public d’autre part.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible