Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430002347
LA PATURIE

(n° régional : 44000005)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Aux confins de la Haute-Marne et de la Bourgogne, les plateaux calcaires occidentaux de la Haute-Saône sont soumis aux influences des régions limitrophes sur le plan biogéographique. Au sud de Champlitte, la zone de la Pâturie englobe un vaste ensemble de pelouses sèches occupant l'extrémité d'un petit bombement du plateau dominant la vallée du Salon. Le site recouvre une partie d'un banc de calcaires oolithiques ; sur les marges, des secteurs de calcaires à débris silicifiés expliquent en partie la présence de plantes plus ou moins calcifuges. Des parcelles de vigne bordent la zone à l'est, alors que les autres côtés sont occupés par des boisements de feuillus.

 

Les sols superficiels où des dalles calcaires affleurent localement autorisent l'installation d'une association de pelouse mésoxérophile à brome dressé et fétuque de Léman. Celle-ci est surtout localisée dans les parties centrale et sud du site en mosaïque avec quelques pelouses xérophiles (très sèches). Des plantes comme le fumana couché ou la globulaire allongée apparaissent à la faveur de ces zones plus dégagées. En effet, les conditions contraignantes sont à l'origine de l'installation d'un cortège floristique spécialisé, riche en espèces d'affinité méditerranéennes et incluant trois plantes protégées dans la région. Des faciès de pelouse à brachypode penné indiquent une évolution dynamique, qui se poursuit avec une colonisation par des friches et des buissons. Dominées par le prunellier et l'aubépine, ces formations ligneuses représentent l'évolution naturelle du milieu vers la forêt de plateau. La présence des pins sylvestres et noirs accentue considérablement cette tendance.

 

Parmi les oiseaux nicheurs sur le site, on remarque particulièrement l'alouette lulu, l'engoulevent d'Europe, la pie-grièche grise, la huppe fasciée, le hibou moyen duc, le busard cendré et la caille des blés. Trois reptiles protégés en France sont recensés, dont le lézard vert et la couleuvre verte et jaune. Enfin, le cortège de papillons de jour figure parmi les plus diversifiés des pelouses de Champlitte : 49 espèces sont recensées sur le site, soit les 2/3 de la richesse franc-comtoise. De plus, la Pâturie est l'unique station dans le secteur de l'azuré du thym, papillon inféodé aux pelouses et landes sèches à végétation rase ou éparse, devenu très rare dans la moitié nord de la France. L'azuré des cytises et l'hespérie de la mauve, également localisés, fréquentent ces mêmes milieux. Le grand nègre, quant à lui, recherche les zones de lisières. Enfin, la présence du damier de la succise, protégé en France, rehausse l'intérêt écologique exceptionnel de ce site.

 

STATUT DE PROTECTION

La zone est incluse dans le site Natura 2000 " Pelouses de Champlitte et étang de Theuley-lès-Vars " et bénéficie d'un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope au vu de son intérêt faunistique et floristique. En outre, la présence d'espèces protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 29/09/09, 22/06/92, 23/04/07 et 19/11/07).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

Sur ces pelouses, la principale menace se traduit par un enfrichement progressif et la fermeture du milieu. Les objectifs de gestion à réaliser sont les suivants : maintien du degré d'ouverture des pelouses non gagnées par la friche, restauration de secteurs embroussaillés ou boisés et enfin conduite d'un entretien régulier. L'existence d'une convention entre la commune et Espace Naturel Comtois apporte toutefois des garanties quant à une gestion conservatoire du site, puisque le pâturage ovin extensif dont il fait l'objet depuis plusieurs années sera reconduit. De plus, des travaux d'arrachage de jeunes pousses de pins ont été réalisés en 2006.

Un suivi scientifique de la population d'azuré du thym est indispensable à la conservation à grande échelle de ce papillon. L'étude des possibilités de connexion avec d'autres habitats similaires est notamment à privilégier.

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible