Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430004251
PATIS DE LA FOLLE, LA FRESSE, GRANDS TOURNEAUX, FÉLOT ET GRANDCHAMP

(n° régional : 44158001)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Entre les vallées de la Saône et de l'Ognon, les Monts de Gy constituent la partie méridionale des plateaux centraux de Haute-Saône. Ces formations géologiques calcaires et marno-calcaires du Jurassique moyen à supérieur présentent de nombreuses formes karstiques tant superficielles que souterraines. Bien que la forêt de feuillus prédomine, les paysages sont néanmoins très diversifiés avec une mosaïque de pelouses sèches, friches, pâturages, cultures, vignes et vergers (particulièrement sur le rebord nord-ouest, autour de Gy).

 

Au sud et à l'est de Bucey-lès-Gy, le plateau calcaire est entrecoupé d'une vallée sèche et de combes. Cinq sites de pelouses sèches composent les Patis de la Folle, la Fresse, les Grands Tourneaux, Félot et Grandchamp. La plupart d'entre elles dominent la plaine de Saône et offrent de beaux panoramas. Les rebords de plateau sont occupés par des boisements de type chênaie-charmaie calcicole. Divers facteurs sont propices à l'expression de groupements de pelouses sèches calcaires : sols superficiels à squelettiques, dont le degré nutritionnel et les réserves hydriques sont faibles, situation topographique sommitale ou en pente bien exposée. Ici, les associations mésoxérophiles à brome dressé et fétuque de Léman, ou, plus ponctuellement, les faciès à brachypode penné, s'étendent sur de belles surfaces. Ces pelouses sont ponctuées de buissons de genévrier et de prunellier. Certaines d'entre elles présentent des faciès où les ourlets et fruticées sont plus représentés, ce qui traduit une dynamique active de recolonisation forestière. Ces habitats relictuels en fort déclin à l'échelle de la France recèlent tout un cortège de plantes strictement inféodées à ces milieux, dont certaines sont peu communes et protégées au plan régional, ce qui leur confère un intérêt majeur.

 

A ces grandes surfaces de milieux ouverts buissonnants est associée une faune typique. Outre une belle population de lézard vert, l'alouette lulu, le torcol fourmilier sont représentés. L'engoulevent d'Europe était régulier. La Fresse et le Patis Grandchamp sont utilisées comme places de brame par le cerf élaphe. L'intérêt entomologique est également notable : en dépit d'un faible nombre d'espèces déterminantes, la diversité en papillons de jour est intéressante. La présence de l'hespérie de la mauve et de l'azuré des cytises, de répartition localisée, est à souligner.

 

Des tumulus (vestiges de tombes néolithiques) et des murgers, présents sur la pelouse de la Fresse, lui confèrent également un intérêt archéologique.

 

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence d'espèces protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 29/09/09, 22/06/92 et 19/11/07).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

En l'absence d'entretien, l'évolution de ces milieux semi-naturels conduit à une recolonisation forestière. Sur la zone, c'est la principale menace qui se traduit par un enfrichement progressif (à Captiot Sauvage par exemple). Les pelouses de la Fresse et de la Folle font l'objet de conventions de gestion, ce qui assure la continuité des mesures d'entretien actuelles. La poursuite d'un pâturage extensif, en association avec des travaux de débroussaillage légers (avec exportation des produits de coupe) est ainsi à préconiser. Un recouvrement arbustif modéré (pelouses piquetées de buissons) est la structure la plus favorable à une biodiversité élevée.

La pelouse de la Ferme des Combes est utilisée en tant que piste de décollage (modélisme et ULM). Une fréquentation importante serait susceptible de porter atteinte à l'intégrité du site. En outre, tout dépôt est à proscrire dans l'ancienne carrière.

Ce site participe à un réseau écologique favorable à des échanges entre populations. La conservation d'un tel maillage de pelouses sèches à l'échelle du secteur des Monts de Gy revêt une grande importance pour le maintien de la richesse écologique globale.

 

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible