Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430007806
ROCHER DU TOURBILLON ET GROTTE DE PLAISIR FONTAINE

(n° régional : 36104006)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Peu après sa source, la Loue traverse le plateau d'Ornans, rejointe par ses nombreux affluents qui entaillent profondément cette vaste zone tabulaire. Les versants laissent alors apparaître les couches géologiques de l'étage Oxfordien, marquant la morphologie de cette vallée par une alternance de strates géologiques marneuses et de calcaires. A Bonnevaux-le-Prieuré, le Rocher du Tourbillon présente un linéaire de falaises d'une grande qualité paysagère et écologique, dominant la vallée de la Brème au sud et le vallon du ruisseau de Plaisir Fontaine à l'ouest. Ce dernier cours d'eau résurge un kilomètre plus haut d'une grotte marquant le fond de la reculée.

 

Très bien représentée sur cette zone, la forêt se décline en de nombreux groupements conditionnés par les fortes variations de substrat et d'exposition. Au fond du vallon de Plaisir Fontaine, les sols périodiquement engorgés de part et d'autre du ruisseau et du canal de dérivation alimentant des bassins piscicoles sont occupés par une frênaie-érablaie très résiduelle. Sur les versants, les pentes froides sont le domaine des forêts hygrosciaphiles. Les situations chaotiques accueillent l'érablaie à scolopendre et la hêtraie à tilleul, et plus généralement sur les pentes moins fortes la hêtraie-chênaie neutrophile. A l'opposé, les versants bien exposés sont couverts par des hêtraies-chênaies thermocalcicoles sur les éboulis fins et des tillaies sèches s'accommodent très localement des blocs instables. Enfin, certains hauts de versants particulièrement secs alternent entre la hêtraie à seslérie et la chênaie xérothermophile, caractérisées par des arbres au port tortueux et rabougri. De part leurs spécificités, tous ces groupements bénéficient d'un fort intérêt patrimonial.

 

Les falaises permettent l'expression d'autres groupements originaux, développés dans les anfractuosités et adaptés à la rudesse des conditions écologiques régnant dans de tels endroits. Sur les corniches et les promontoires rocheux, la pelouse à laîche humble et anthyllide des montagnes forme un liseré superbement animé en fin de printemps par la floraison purpurine de la très rare anthyllide des montagnes. A l'est du Rocher du Tourbillon, la partie sommitale est garnie d'éboulis fins abondamment ensoleillés, abritant notamment l'ibéris intermédiaire, protégé en Franche-Comté. En contrebas, la pelouse à laîche humble et brome dressé, rare et diversifiée, est enrichie en espèces d'ourlet, annonciatrices d'une reprise de la dynamique.

 

En tant que site karstique, la grotte de Plaisir Fontaine constitue un habitat propice pour les chauves-souris. Son porche large de 10 m sur une hauteur de 4 à 5 m et sa galerie profonde d'une centaine de mètres attirent en période hivernale quelques chiroptères de cinq espèces différentes. Les plus remarquables sont le grand murin et les petits et grands rhinolophes, reconnus d'importance européenne. Malheureusement, l'accès libre à la cavité et la fréquentation ont provoqué un affaiblissement conséquent de l'intérêt de ce site.

 

STATUT DE PROTECTION

L'intérêt du site a fait l'objet de son classement selon la loi de 1930. Par ailleurs, la présence de deux plantes protégées régionalement par l'arrêté du 22.06.92 et de cinq mammifères protégés nationalement par l'arrêté ministériel du 17.04.07 assure aussi indirectement la protection de cette zone puisque est interdit tout acte de destruction à l'encontre de ces espèces et de leur milieu.

 

OBJECTIFS DE PRÉSERVATION

La conservation de ce site passe par la conduite d'une exploitation forestière respectueuse de la haute valeur patrimoniale des groupements en place. Cela implique la proscription de tout nouvel enrésinement et la préférence du débuscage au câble lors des récoltes plutôt que la création de nouvelles pistes. La spécificité des forêts de pente plaide également en faveur d'une gestion jardinatoire par bouquets ou pied à pied, voire même d'un abandon de l'exploitation pour les peuplements forestiers à faible potentialité. Par ailleurs, bien qu'elle doive être contrôlée, la fréquentation touristique du site ne doit pas s'accompagner d'aménagements lourds et dégradants.

 

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible