Logos SINP

ZNIEFF 430010409
COLLINES DE LA MIOTTE ET DE LA JUSTICE

(n° régional : 31000028)

Commentaires généraux

A proximité immédiate de Belfort, les collines de la Miotte et de la Justice présentent une diversité de milieux naturels s'inscrivant dans un contexte topographique assez accidenté.

 

La colline de la Miotte développe sur ses flancs pentus une hêtraie chaude, type forestier très rare dans le département. D'autres groupements forestiers sont présents comme la chênaie-charmaie calcicole à neutrophile et, en versant nord, la chênaie-charmaie à érables et tilleuls La richesse du secteur réside également dans la présence de pelouses (Mesobromion) et dalles calcaires (Alysso-sedion), en particulier sur la colline de la Justice, au nord du fort militaire. Il s'agit, dans le département, des très rares irradiations de ces types de milieux. On notera en particulier la présence, à la faveur d'une microfalaise, d'une corniche caractérisée par un sol extrêmement mince avec un recouvrement herbacé faible, la dalle rocheuse affleurant largement par endroits. En retrait de la corniche se développent des pelouses mésophiles à floraison magnifique en fin de printemps. Les pelouses situées sur la frange méridionale du bois de la Miotte sont encore pâturées par des bovins ; il en est tout autrement de celle du Fort de la Justice (les plus intéressantes) fortement envahies par le brachypode penné et les arbustes, et donc menacées à moyenne échéance de fermeture totale en l'absence d'intervention.

 

Plusieurs espèces végétales sont présentes et plusieurs sont rarement observées dans le Territoire de Belfort. Parmi elles six sont protégées en Franche-Comté comme l'hépatique à trois lobes, la violette étonnante…

Les secteurs de pelouses et de dalles surchauffées en été, l'alternance de milieux ouverts et boisés sont favorables à la faune, particulièrement aux insectes. A l'instar des autre pelouses du département, les Collines de la Miotte et de la Justice hébergent un peuplement entomologique remarquable pour sa richesse en espèces et son intérêt patrimonial. Bien que la majorité des espèces rencontrées soit considéré comme régulière à l'échelon régional, plusieurs restent nettement moins fréquentes dans le département. C'est le cas de l'hespéride de la mauve, inféodé aux prairies maigres et aux pelouses.

La préservation des collines de la Miotte et de la Justice est souhaitable que ce soit pour la sauvegarde d'un type de milieu exceptionnel dans le Territoire de Belfort ou pour le maintien d'un paysage rural diversifié. Outre l'abandon des pratiques pastorales, le site souffre de dépôts divers (au pied de la micro-falaise et dans les pelouses) et d'une fréquentation importante qui se traduit, localement , par des saignées où le sol est devenu apparent au sein de la végétation ainsi que par. Parmi les menaces directes, il faut citer la présence d'une carrière en exploitation à proximité immédiate des pelouses de la Justice et les risques d'urbanisation ou d'aménagement.

 

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence de six plantes cités dans l'arrêté ministériel du 20.01.82 assure indirectement la protection de cette zone puisque est interdit tout acte de destruction à l'encontre de ces espèces et de leur milieu.

 

OBJECTIFS DE GESTION A PROMOUVOIR

Parmi les préconisations de gestion, il convient de :

- maintenir ouvertes les surfaces de pelouses non encore colonisées par les arbustes, reconquérir certaines des zones à faible recouvrement de ligneux en veillant à conserver une mosaïque d'habitats (pelouses ensoleillées, dalles rocheuses, réseau de buissons) puis assurer leur entretien régulier;

- lutter contre les dépôts de matériaux et réhabiliter les secteurs dégradés ;

- dégager la micro-falaise devenue quasiment invisible sous les arbustes ;

- limiter la pratique sauvage du moto-cross qui dégrade fortement pelouses et dalles rocheuses ;

- organiser la fréquentation humaine sur quelques sentiers empierrés afin d'éviter une généralisation du piétinement ;

- mettre en place d'une mesure réglementaire de conservation (arrêté de biotope) ou son acquisition par une collectivité territoriale.

 

Commentaires sur la délimitation

collines en cuesta correspondant aux derniers contreforts du Jura. topographie accidentée et belle opposition de versant (pour les milieux forestiers). Diversité de milieux permettant de nombreux échanges.