Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430010950
RUISSEAU DE MAMBOUC, LA ROCHE DU MONT ET LES COMBES

(n° régional : 36104009)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Dans sa haute vallée, la Loue incise profondément les plateaux calcaires du Jurassique. En surplomb d'Ornans, la Roche du Mont est un bel ensemble paysager, constitué de coteaux surmontés de falaises et de corniches, depuis lesquelles le panorama est spectaculaire. La zone comprend en outre le vallon du ruisseau de Mambouc et un vaste secteur de pelouses enfrichées s’étendant sur le coteau pentu des combes Chiray et Chichi.

 

Le sommet de la Roche du Mont est une vaste zone tabulaire occupée par plusieurs types de pelouses différenciés selon la nature et l’épaisseur du substrat : des formations mésophiles fauchées, à sainfoin et brome dressé ou acidiclines à danthonie retombante et brachypode penné se rencontrent sur les sols les plus profonds, alors que l’association mésoxérophile à laîche humble et brome dressé, plus rare, apparaît à proximité des corniches et en haut des coteaux. On y trouve l'anémone pulsatille, se raréfiant en Franche-Comté. Enfin, une pelouse thermoxérophile à laîche humble et anthyllide des montagnes forme un liseré discontinu le long de la corniche. Ce gazon écorché est parfois surmonté de quelques buissons d'une fruticée thermophile montagnarde à amélanchier et nerprun des Alpes. En contrebas, les parois ensoleillées abritent un groupement d'affinité méditerranéenne dominé par l'athamanthe de Crète. Au pied des falaises, l'enrichissement naturel des sols profite notamment à l'hutchinsie des pierres, crucifère protégée en Franche-Comté.

 

La dynamique naturelle tend vers une recolonisation des pelouses par les ligneux, ce qui se traduit par la présence d’ourlets thermophiles, de fruticées en nappe ou buissonnantes. Cette évolution est plus ou moins contenue par un troupeau de moutons sur le coteau, mais dans les combes, où le pâturage est ponctuel, le taux d'enfrichement est relativement élevé. Au nord-ouest du site, les versants garnis d'éboulis accueillent une chênaie thermophile et plus globalement une hêtraie-chênaie sèche.

 

Ces milieux structurés de façon hétérogène sont très favorables à une faune thermophile : le bruant fou est ainsi recensé parmi les oiseaux, de même que plusieurs papillons en régression comme la bacchante (protégée en France), l'azuré des cytises et l'hespérie de la mauve. Enfin, la présence d’une population d'écrevisses à pattes blanches atteste de la bonne qualité du ruisseau de Mambouc.

 

STATUT DE PROTECTION

Cette zone est incluse dans le réseau Natura 2000 « Vallée de la Loue » et le ruisseau de Mambouc fait l’objet d’un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope en vue de la protection réglementaire des habitats de l’écrevisse à pattes blanches et des espèces associées. En outre, la présence d’espèces protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés ministériels des 22/06/92 et 23/04/07). Enfin, ce secteur fait partie du site classé « Falaises d’Ornans et vallée de la Brême » au titre de la loi de 1930.

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

Les groupements des corniches étant particulièrement sensibles au piétinement, l’impact de la fréquentation humaine élevée est à gérer impérativement. L’autre priorité est le maintien d’un degré d’ouverture suffisant des pelouses, lequel peut être obtenu par une gestion appropriée : fauche tardive et régulière (tous les trois ans) sur les zones sommitales et pâturage extensif sur l'ensemble des coteaux. En complément, un programme de débroussaillage (ménageant des lisières progressives) est à envisager de manière urgente dans les Combes. Rappelons enfin que ces pelouses ne supportent aucune fertilisation.

 

Les écosystèmes remarquables que sont les ruisseaux de tête de bassin font trop souvent l'objet de pollutions diffuses, de travaux anarchiques dans le lit mineur ou en bordure immédiate, de braconnage et d'alevinages intempestifs ou encore d'agressions diverses sur le bassin versant. La protection réglementaire mise en place vise à garantir la préservation durable du ruisseau de Mambouc.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible