Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430010978
SUR CRÉDULON ET EN DARBENT

(n° régional : 40000037)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

 

Situé aux confins méridionaux de la Franche-Comté, le val de Viry dessine une cuvette en forme d'amande, correspondant à un synclinal en limite occidentale de l'arc de la Haute Chaîne. Au nord de Viry, le Crêt Dulong constitue un bel ensemble paysager et écologique de pelouses et de haies reposant sur de grandes plages calcaires datant du Crétacé. De la Vierge, matérialisant le sommet de la crête, la vue porte sur l'ensemble de la commune et sur la reculée de Vulvoz plus au nord.

 

 

 

Les pelouses sèches constituent un type de végétation herbacée installée sur des sols assez superficiels à degré nutritionnel peu élevé et aux réserves hydriques faibles. En Franche-Comté, de nombreuses catégories de pelouses ont pu être mises en évidence, les facteurs principaux de différenciation étant liés au climat (température et pluviométrie) et aux propriétés du sol (disponibilité en eau et en éléments nutritifs pour la croissance des plantes). Les pelouses calcicoles mésophiles, les plus fréquentes, sont généralement pâturées ou plus rarement fauchées et abritent une flore et une faune spécifiques présentant un fort intérêt patrimonial. Ces milieux sont toutefois très menacés à l'heure actuelle par deux phénomènes. L'un concerne l'urbanisation qui cherche à investir ces coteaux ensoleillés et l'autre correspond à la déprise agricole qui tend à délaisser ces terres moins productives, qui reprennent alors plus ou moins rapidement une dynamique forestière.

 

 

 

Sur le Crêt Dulong, le groupement le plus recouvrant est la pelouse mésoxérophile à carex humble et brome dressé. Il s'agit d'une pelouse montagnarde très localisée en Franche-Comté, limitée au premier plateau du Jura et à son passage au second. Le cortège floristique est riche et diversifié, comprenant de nombreuses espèces des milieux secs comme les germandrées et le genêt ailé, peu d'espèces mésophiles et quelques espèces montagnardes telles que le chardon décapité et la raiponce orbiculaire. Le pâturage très extensif ne parvient pas à contenir localement le développement de buissons relevant de l'association à coronille arbrisseau et cerisier de Sainte-Lucie et représentés également par le prunellier, le genévrier, l'églantier, le cornouiller sanguin et quelques épicéas. Cette reprise de la dynamique est également annoncée par de nombreuses espèces d'ourlets constitutives de la pelouse. Enfin, l'ensemble du Crêt Dulong est parsemé de dalles rocheuses affleurantes, investies par un groupement maigre composé d'annuelles, de petites plantes grasses, de mousses et de lichens. On y rencontre notamment l'œillet des rochers, le fumana couché et des orpins.

 

 

 

La diversité floristique et structurale de cet ensemble de milieux est très favorable aux insectes et plus particulièrement aux papillons qui présentent ici quelques espèces remarquables de climat chaud, et ceci malgré l'altitude.

 

 

 

STATUT DE PROTECTION

 

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence d'un insecte protégé par l'arrêté ministériel du 06/05/07 assure indirectement la protection de cette zone puisque est interdit tout acte de destruction à l'encontre de cette espèce et de son milieu.

 

 

 

OBJECTIFS DE PRÉSERVATION

 

La corniche sud et le flanc est de la crête montrent une nette tendance à l'envahissement par le buis. Une opération de réouverture s'avère donc urgente dans ces secteurs embroussaillés pour conserver les pelouses et les dalles et leur cortège floristique et faunistique. Le maintien d'un recouvrement arbustif sous forme d'îlots épars et de haies est très important. L'entretien des milieux ouverts doit être poursuivi grâce à un pâturage extensif, éventuellement par l'intermédiaire de contrats agri-environnementaux avec les usagers locaux. Enfin, rappelons que les épandages sur les milieux herbacés sont à proscrire, afin d'éviter un appauvrissement de la flore, et que les enrésinements réalisés en limite de pelouse vers Essart-Lieu risquent de progresser sur celle-ci.

 

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible