Logos SINP

ZNIEFF 430014010
MORTES DU POMMERET, DE RECORDE ET DE LA GRAVIERE ROUGEOT

(n° régional : 37443002)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

La basse vallée de la Loue s'étend sur un linéaire d'environ 40 kilomètres d'est en ouest, entre Rennes-sur-Loue et Parcey, juste en amont de la confluence avec le Doubs. Elle est encadrée par deux plateaux boisés dont la forêt de Chaux au nord. Dans cette vallée au relief peu marqué, le cours d'eau méandre sur des alluvions récentes recouvrant sables et cailloutis du Pliocène.

 

Autrefois très diversifié, avec des chenaux et milieux annexes multiples, le lit de la Loue est actuellement à chenal unique sinueux. Les nombreux aménagements subis jusque dans les années 1970 ont largement favorisé la simplification de la mosaïque fluviale. L'accélération de la circulation de l'eau a provoqué une incision du lit de 2 à 3 mètres et un abaissement de la nappe alluviale sous-jacente. Les milieux humides annexes, mortes et bras-morts, se trouvent perchés et subissent depuis un atterrissement accéléré.

 

Ecologiquement très diversifiés, plus ou moins amphibies, les milieux situés dans le lit majeur des cours d'eau subissent des perturbations cycliques lors des crues. Ils abritent un cortège d'espèces strictement inféodées à ces conditions, se répartissant selon le degré d'inondabilité.

 

Le secteur juste en amont de Parcey, bénéficiant de l'effet du barrage, reste le plus diversifié. La zone est constituée d'un bras affluent (morte du Pommeret) toujours connecté à l'aval, relié à un ancien bras vif (morte de Recorde). Les deux mortes sont également alimentées par la nappe alluviale. Différentes ceintures végétales se rencontrent d'amont en aval : magnocariçaies (formations de grandes laîches dont la laîche aiguë) et mégaphorbiaies (formations de hautes herbes), roselières bien développées, groupements amphibies à cresson amphibie, puis groupements aquatiques à potamots et renoncules aquatiques. Quelques belles stations d'hottonie des marais, espèce protégée, ajoutent à l'intérêt floristique du site. Vers l'aval se rencontrent des peuplements ligneux imbriqués : aulnaie-frênaie (souvent reconvertie en peupleraie), saulaie arborescente à saule blanc et saulaie buissonnante à saule drapé, fruticée à fusain d'Europe. On note un faciès remarquable de prairie longuement inondable à oenanthe fistuleuse et laîche des renards, très favorable à la fraie du brochet. Les annexes hydrauliques constituent également des refuges en période de crue pour les poissons. Quatre espèces d'amphibiens sont recensées. En liaison avec la diversité des milieux, la richesse ornithologique est élevée : 46 espèces sont dénombrées dont le guêpier d'Europe mais également le Martin pêcheur ou la tourterelle des bois.

 

STATUT DE PROTECTION

Aucune protection réglementaire de l'espace n'a été mise en place. En revanche, la présence de plantes, d'amphibiens et de poissons protégés confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêtés des 08/12/88, 22/06/92 et du 19/11/07).

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

L'assèchement des annexes a pour conséquence une modification de l'occupation du sol, qu'elle soit " naturelle " (enfrichement) ou provoquée (conquête de nouveaux espaces, surtout au profit de cultures intensives ou de plantations de peupliers). Il s'ensuit notamment une baisse de biodiversité et un impact paysager. Les fonctions d'expansion des crues, de soutien du débit en période d'étiage et d'épuration des annexes sont réduites. De plus, la relative altération de la qualité de l'eau de la Loue est un facteur aggravant pour les communautés d'invertébrés et piscicoles notamment.

 

Une politique cohérente de restauration physique doit être menée à l'échelle du bassin versant et de l'hydrosystème dans son ensemble : recréer un espace de liberté pour la Loue, assurer la pérennité des systèmes latéraux et reconquérir la qualité de l'eau. C'est l'objet du contrat de rivière en cours.

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible